Découverte de marqueurs immunologiques permettant d’évaluer l’innocuité des nouveaux vaccins

par Adrien Leite Pereira

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Antonio Cosma.

Le président du jury était Anne Hosmalin.

Le jury était composé de Antonio Cosma, Anne Hosmalin, Mickael Roussel.

Les rapporteurs étaient Rémi Cheynier, Thierry Defrance.


  • Résumé

    La vaccination est souvent mal perçue par la population générale. Pour rassurer cette dernière, il serait intéressant de créer une plateforme vaccinale pouvant prédire, in vitro, les risques associés à la prise d’un vaccin. L’objectif de cette thèse est de mettre au point les prémices de cette plateforme. Le principe est simple: obtenir la signature inflammatoire d’un vaccin candidat pour évaluer son innocuité. Pour cela, cette signature sera comparée à celles obtenues par des vaccins actuellement sur le marché ou induites par des pathogènes.Durant cette thèse, nous avons sélectionné une liste de biomarqueurs pouvant être utilisés pour déterminer la signature inflammatoire d’un vaccin. Pour mettre au point cette liste, nous avons utilisé différents modèles inflammatoires (VIH et ligands TLR) et la cytométrie de masse. Par la suite, nous avons mis au point des tests in vitro pour obtenir les signatures inflammatoires induites par le Vaccinia Virus ou le Modified Vaccinia virus Ankara, tous deux utilisés pour éradiquer la variole. Nous avons identifié des signatures inflammatoires spécifiques pour chacun de ces virus, à la fois chez des individus sains et chez des patients infectés par le VIH.La poursuite de ces études, par l’obtention d’un grand nombre de signatures provenant de vaccins sur le marché ou induites par des pathogènes, pourrait permettre de finaliser la mise en place de cette plateforme. En effet, l’obtention de ces dernières permettrait d’obtenir des signatures de référence qui pourraient prédire la dangerosité d’un vaccin.

  • Titre traduit

    Immunological markers to predict vaccine safety


  • Résumé

    Vaccination is often not well regarded by the general population. To reassure this latest, it will be interesting to set up an in vitro platform predicting the vaccine safety. The aim of this thesis is to develop the beginnings of this platform. The principle is simple, to get inflammatory signature of a candidate vaccine to evaluate it safety. For that, this signature will be compared with those obtained by vaccine currently on the market or by pathogens.During this thesis, we selected a list of biomarkers that can be used to determinate the inflammatory signature of a vaccine. To obtain this list, we used different inflammatory models (HIV and TLR ligands) and the mass cytometry. Then, we had developed in vitro test to obtain inflammatory signatures induced by Vaccinia Virus or Modified Vaccinia virus Ankara, each used to eradicate the smallpox. We identified specific inflammatory signatures for each virus, both in healthy individuals and HIV-infected humans.The continuation of these studies, by obtaining a large number of signatures coming from vaccines on the market or induced by pathogens, could make it possible to finalize the setting up of this platform. Indeed, the obtaining of the latter would make it possible to obtain reference signatures which could predict the dangerousness of a vaccine.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.