Décryptage des cascades de signalisation liées au stress par phosphoprotéomique et génétique fonctionnelle chez Botrytis cinerea

par Jaafar Kilani

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Sabine Fillinger.

Soutenue le 12-03-2018

à l'Université Paris-Saclay (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème (Orsay, Essonne ; 2015-....) , en partenariat avec Biologie Gestion des Risques en agriculture. Champignons pathogènes des plantes (Versailles) (laboratoire) , Université Paris-Sud (1970-2019) (établissement opérateur d'inscription) et de Plateforme d'Analyse Protéomique de Paris Sud Ouest (laboratoire) .

Le président du jury était Fabienne Malagnac.

Le jury était composé de Sabine Fillinger, Fabienne Malagnac, Antonio Di Pietro, Nathalie Poussereau, Ludovic Bonhomme.

Les rapporteurs étaient Antonio Di Pietro, Nathalie Poussereau.


  • Résumé

    La perception et l’adaptation à l’environnement sont des processus indispensables pour la survie des organismes vivants. Le champignon phytopathogène Botrytis cinerea peut ainsi percevoir différents types de signaux qu’ils soient chimiques ou physiques. La voie de signalisation de la MAPK Sak1 est impliquée dans l’adaptation au stress osmotique, oxydatif et pariétal, mais aussi dans la sporulation et le pouvoir pathogène en régulant la pénétration de la plante et le développement des nécroses. Afin d’approfondir les connaissances existantes sur la voie de Sak1, nous avons réalisé des études globales basées sur des techniques de protéomique et phosphoprotéomique. L’analyse de protéomique comparative entre la souche sauvage et les mutants de signalisation ∆bos1 et ∆sak1 a notamment mis en évidence que la MAPK Sak1 régule l’abondance de protéines impliquées dans la voie des protéines G et la voie calcique. Cette connexion avec les protéines G a été confirmée par une baisse de la concentration en AMPc chez le mutant ∆sak1. L’utilisation du fludioxonil comme signal de l’activation de la MAPK Sak1 pour l’analyse par phosphoprotéomique a mis en évidence des modifications de l’état de phosphorylation de protéines. Parmi ces protéines différentiellement phosphorylées, la présence de PKAR (sous-unité régulatrice de la protéine kinase A) et du facteur de transcription CRZ1, indiquent respectivement une action sur la voie via protéines G et la voie calcique, validant les résultats obtenus par protéomique. Le phosphoprotéome a révélé une « phosducin-like protein », PhnA. Sa caractérisation fonctionnelle montre son rôle dans l’adaptation aux stress, la sporulation et la germination, ainsi que dans le pouvoir pathogène mettant ainsi en évidence un nouveau facteur de pathogénicité chez B. cinerea. Notre étude a permis de révéler des interactions entre Sak1 et d’autres voies de signalisation non suspectées, agissant aussi bien sur la production de certains composants (régulations transcriptionnelles et traductionnelles) que sur la phosphorylation (modifications post-traductionnelles). Nos résultats constitueront la base de nouvelles recherches pour compléter nos connaissances sur ces interactions impliquant l’adaptation au stress et la pathogénie de B. cinerea.

  • Titre traduit

    Deciphering stress signal transduction cascades in Botrytis cinerea by phosphoproteomics and functional genetics


  • Résumé

    Perception and adaptation to the environment are essential processes for the survival of living organisms. The phytopathogenic fungus Botrytis cinerea can thus perceive different types of signals, whether they are chemical or physical. The signalling pathway of the Sak1 MAPK is involved in the adaptation to osmotic, oxidative and cell wall stress, but also in sporulation and pathogenicity by regulating plant penetration and necrosis development. In order to deepen existing knowledge of the Sak1 pathway, we have carried out global studies based on proteomics and phosphoproteomics techniques. A comparative proteomics analysis between the wild type and the signalling mutants ∆bos1 and ∆sak1 showed, among others, that Sak1 regulates the abundance of proteins involved in the G-protein pathway and calcium pathway. This connection with G-proteins was confirmed by a decrease in cAMP concentration in the ∆sak1 mutant. Using fludioxonil as signal for the activation of Sak1 for a phosphoproteomic analysis revealed changes in the state of protein phosphorylation. Among these differentially phosphorylated proteins, the presence of PKAR (regulatory subunit of protein kinase A) and the transcription factor CRZ1, indicates an action on the G-protein and calcium pathway respectively, validating the results obtained by proteomics. Phosphoproteomics revealed a phosducin-like protein, PhnA. Its functional characterization reveals its role in stress adaptation, sporulation and germination, as well as in pathogenicity, thus demonstrating a new pathogenicity factor in B. cinerea. Our study revealed interactions between Sak1 and other unsuspected signalling pathways, affecting both the production of certain components (transcriptional and translational regulations) and phosphorylation (post-translational modifications). Our results will create the basis for new research questions to complement our understanding of these interactions involving adaptation to stress and pathogenesis of B. cinerea.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.