La Tragédie de la performativité : les difficultés de la gestion de l’eau dans le cas du bassin transfrontalier SASS

par Azza Bchir

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Luc Moriceau.

Le président du jury était Jean-Philippe Denis.

Le jury était composé de Sylvie Faucheux.

Les rapporteurs étaient Yvon Pesqueux, Richard Soparnot.


  • Résumé

    La tragédie des communs pose que lorsqu’utilisation d’un bien est commue, ce bien aura tendance à être sur-utilisé. Mais que se passe-t-il lorsque ce bien est l’eau dans un bassin dont dépendent trios pays ? Et que se passe-t-il lorsque la situation géopolitique rend peu probable la possibilité d’une gouvernance commune interétatique ? Nous prenons dans cette thèse le cas du bassin SASS, entre la Tunisie, l’Algérie et la Lybie et envisageons les différents modes possibles de gouvernance de l’eau. Nous suivons plus particulièrement une modalité qui nous semblait prometteuse, que des experts internationaux, forts de la connaissance technique et économique, puissent faire adopter la solution qui leur semble la meilleure.Par une double enquête de type ethnographique, d’abord avec une plongée dans le laboratoire des experts, puis au plus près de la gestion de l’eau dans des oasis tunisiens, nous évaluons la performativité du modèle des experts. Nous constatons une certaine performativité dans les oasis modernes mais beaucoup de résistance dans les plus traditionnelles. Ceci nous montre une autre tragédie. Même si le modèle des experts, qui repose sur les prix de marché, permettait d’atténuer la tragédie des communs, il conduirait à une autre tragédie : celle de la fin d’une forme de vie, un mode de vie paysan, vécu par une large population, faisant partie du patrimoine de l’humanité. De tragédie en tragédie, seule une heuristique de la peur, comme le propose H. Jonas, pourrait amener à inventer en commun des solutions dignes et soutenables pour la gestion de l’eau.

  • Titre traduit

    The Tragedy of Performativity : challenges and difficulties of water management in SASS basin


  • Résumé

    The tragedy of the commons poses that when the use of a good is common, that good will tend to be over-used. But what happens when this good is water in a basin on which three countries depend? And what happens when the geopolitical situation makes the possibility of shared inter-state governance unlikely? In this thesis we take the case of the SASS basin, between Tunisia, Algeria and Libya and consider the different possible modes of water governance. In particular, we follow a modality that seemed promising to us, that international experts, from the authority of their technical and economic knowledge, could make adopted the solution that seems the best to them.Thanks to a double ethnographic inquiry, first with a dive in the experts' laboratory, then as close as possible to water management in Tunisian oases, we evaluate the performativity of the experts' model. We notice a certain performativity in modern oases but a lot of resistance in the more traditional ones. This leads us to uncover another tragedy. Even if the model of the experts, which is based on market prices, made it possible to mitigate the tragedy of the commons, it would lead to another tragedy: that of the end of a form of life, a peasant way of life, lived by a large population, forming part of the heritage of humanity. From tragedy to tragedy, only a heuristic of fear, as proposed by H. Jonas, could lead to the common invention of dignified and sustainable solutions for water management.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.