La broderie dans l’oeuvre de Tracey Emin : piquer, percer, fixer, Jouissance filaire et art de l’intime

par Carine Kool

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Nicole Terrien.

Soutenue le 19-03-2018

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) .

Le président du jury était Georges Letissier.

Le jury était composé de Charlotte Gould, Benoît Tadié.

Les rapporteurs étaient Géraldine Chouard, Jean-Marie Fournier.


  • Résumé

    Cette recherche propose de rendre compte de l'usage de la broderie en art contemporain dans les oeuvres deTracey Emin, première artiste à avoir exposé le récit des trente-deux premières années de sa vie dans une tentebrodée intitulée Everyone I Have Ever Slept With 1963-1995. Une analyse de réception de type sémio-anthropologiquede cette oeuvre monumentale met en évidence, dřune part, que la broderie est une écriture contemporaine incluant un geste manuel, une loi textile et une jouissance filaire et, d'autre part, que son effet de présence et son pouvoir narratif en font un art de l'intime.En tant qu'écriture filaire, la broderie est singulière. Ecriture universelle, elle est première chez les peuples sans écriture, elle est sésame social en tant que sampler, elle est historiographique par son potentiel narratif, son statut d'objet de prestige ou de mémorandum. Elle est encore écriture monumentale dans la Tapisserie de Bayeux, autre broderie phénoménale, simultanément manuscrit, témoignage documentaire et oeuvre d'art plastique reconnue.La broderie se fait art de l'intime dans d'autres oeuvres de Tracey Emin, telles ses couvertures, dont la première, Hotel International, incarne le curriculum vitae de l'artiste. Mais l'intime peut s'envisager de plusieurs manières. Or, comme en Angleterre la broderie a été considérée comme un art national dès le VIIe siècle, elle se conçoit aussi comme art de l'intime dans le rapport que les oeuvres brodées d'Emin entretiennent avec celles du passé. Si l'intime est un lien puissant entre le public et l'artiste, en brodant sa vie et son intimité, Tracey Emin a transformé le « personnel est politique » des années 1970 en universel.

  • Titre traduit

    Embroidery in the artwork of Tracey Emin : pricking and Fixing, Thread Jouissance and Art of Intimacy


  • Résumé

    This research proposes to account for the use of contemporary art embroidery in the works of Tracey Emin, the first artist to have exhibited the story of the first thirty-two years of her life in an embroidered tent entitled Everyone I Have Ever Slept With 1963-1995. A semio-anthropological reception analysis of this monumental work highlights, on the one hand, that embroidery is a contemporary writing that includes a manual gesture, a textile law and a thread jouissance and, on the other hand, that its effect of presence and its narrative power make it an art of intimacy.As thread writing, embroidery is a singular one. As universal writing, it is first among people without written language, it is a social open sesame as sampler, it is historiographical thanks to its narrative power, its status as an object of prestige or as a memorandum. It is also a monumental writing in the Bayeux Tapestry, another phenomenal embroidery, simultaneously manuscript, documentary testimony and recognized visual work of art. Embroidery is also an art of intimacy in other works of Tracey Emin, such as her blankets, whose first, Hotel International, embodies the curriculum vitae of the artist. However, intimacy can be considered in many ways.And, as in England embroidery was regarded as a national art from the seventh century onwards, it can thus be conceived as an art of intimacy in the relationship that the embroidered works of Emin maintain with those of the past. If intimacy is a powerful bond between the public and the artist, by embroidering her life and her intimacy, Tracey Emin has transformed the "personal is political" of the 1970s into a universal one

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

La broderie dans l'oeuvre de Tracey Emin : piquer, percer, fixer, Jouissance filaire et art de l'intime


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Informations

  • Sous le titre : La broderie dans l'oeuvre de Tracey Emin : piquer, percer, fixer, Jouissance filaire et art de l'intime
  • Détails : 2 vol. (632 p., 15 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 573-625. Index nominum
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.