Vivre et travailler dans une institution totale qui accueille des personnes sur le long terme : étude comparative des centres de détention, des établissements pour personnes âgées dépendantes et des monastères

par Caroline Mennereau

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Astrid Hirschelmann et de Jean-Marc Talpin.

Soutenue le 21-12-2018

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Laboratoire de Psychologie : Cognition- Comportement- Communication / LP3C - EA1285 (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Somat.

Le jury était composé de Sonja Snacken.

Les rapporteurs étaient Didier Drieu, Catherine Blatier.


  • Résumé

    Les établissements pour personnes âgées, les centres pénitentiaires et les monastères, trois univers à priori très différents. Et pourtant, nous y avons constaté des similarités qui nous ont amenés à réfléchir sur la problématique suivante : Quelles dynamiques psychiques interagissent dans une institution totale (Goffman, 1968) qui accueille des personnes sur le long terme, d’une part selon que le mode d’entrée principal y soit choisi, contraint ou forcé, et d’autre part selon que le sujet ait la capacité de quitter librement l’institution ou non ? Cette question nous permet de penser les liens mouvants et interdépendants entre le sujet, l’institution et la société. Dans cette étude, c’est à la rencontre de l’humain que nous allons, qu’il soit âgé et dépendant, prisonnier, soignant, surveillant ou moine. Leurs témoignages nous amènent à repenser lesquestions de l’ego, de la paix, de la liberté et de l’amou

  • Titre traduit

    Live and work in a total institution which receive persons on the long term : comparative analysis between detention centers, retirement homes and


  • Résumé

    Retirement homes, detention centers and monasteries : at first sight, these three institutions seem to be very different. Nevertheless, we noticed similarities which led us to ask ourselves the following question: What are the psychic dynamics involved in a total institution (GOFFMAN, 1968) which receives persons on a long-term basis, depending on whether the main admission mode is chosen, constrained or forced, or whether the subject has the ability to leave the institution freely or not ? This question allow us to think about the shifting and independent links between people, institution and society. This study is about meeting differents humans whether they are old and dependant, prisoner, nurse, prison warder or monks. Their testimonies invite us to reconsider the question of ego, peace, freedom and love.

Accéder en ligne

bibliorespect

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Vivre et travailler dans une institution totale qui accueille des personnes sur le long terme : étude comparative des centres de détention, des établissements pour personnes âgées dépendantes et des monastères


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Vivre et travailler dans une institution totale qui accueille des personnes sur le long terme : étude comparative des centres de détention, des établissements pour personnes âgées dépendantes et des monastères
  • Détails : 3 vol. (346, 851, 878 p.)
  • Annexes : Bibliorg. p. 328-345. Annexes (vol. 2 et 3)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?