Analyse de vidéos de cours d'eau pour l'estimation de la vitesse surfacique

par Musaab Khalid

Thèse de doctorat en Signal, Image, Vision

Sous la direction de Étienne Mémin.


  • Résumé

    Dans cette thèse, on s’intéresse à l’application du domaine de la vision par ordinateur à la vélocimétrie de surface des rivières. Les hydrauliciens utilisent déjà plusieurs routines de traitement d’images pour traiter des vidéos de rivières. Le but ultime est d’estimer la vitesse surfacique d’un cours d’eau par une méthode sans contact. Cela permet aux chercheurs d’éviter les risques liés au jaugeage intrusif des rivières, notamment en période de crue. Dans ce but, deux enjeux sont à prendre en compte. Tout d’abord, le mouvement apparent de la rivière dans l’espace image doit être estimé. Ensuite, ce mouvement, estimé en pixels par unité de temps, doit être transformé en une vitesse réelle exprimée en mètres par seconde par exemple. Jusqu’au présent, les méthodes de vélocimétrie par images imposent quelques contraintes sur les séquences pour qu’elles soient exploitables (notamment une caméra fixe et le besoin de la présence physique des équipes hydrauliques au site de jaugeage avant ou après l’événement). Dans cette thèse, on vise à élargir ce périmètre en incluant les vidéos prises par des amateurs (c’est à dire de paramètres inconnus, et avec un mouvement potentiel de la caméra) tout en présentant de meilleures solutions pour les enjeux précédemment mentionnés.

  • Titre traduit

    Analysis of water flows videos for surface velocityestimation


  • Résumé

    This thesis is an application of computer vision findings to river velocimetry research. Hydraulic research scientists already use various image processing techniques to process image sequences of rivers. The ultimate goal is to estimate free surface velocity of rivers remotely. As such, many risks related to intrusive river gauging techniques could be avoided. Towards this goal, there are two major issues need be addressed. Firstly, the motion of the river in image space need to be estimated. The second issue is related to how to transform this image velocity to real world velocity. Until recently, imagebased velocimetry methods impose many requirements on images and still need considerable amount of field work to be able to estimate rivers velocity with good accuracy. We extend the perimeter of this field by including amateur videos of rivers and we provide better solutions for the aforementioned issues. We propose a motion estimation model that is based on the so-called optical flow, which is a well developed method for rigid motion estimation in image sequences. Contrary to conventional techniques used before, optical flow formulation is flexible enough to incorporate physics equations that govern rivers motion. Our optical flow is based on the scalar transport equation and is augmented with a weighted diffusion term to compensate for small scale (non-captured) contributions. Additionally, since there is no ground truth data for such type of image sequences, we present a new evaluation method to assess the results. It is based on trajectory reconstruction of few Lagrangian particles of interest and a direct comparison against their manually-reconstructed trajectories. The new motion estimation technique outperformed traditional methods in image space. Finally, we propose a specialized geometric modeling of river sites that allows complete and accurate passage from 2D velocity to world velocity, under mild assumptions. This modeling considerably reduces the field work needed before to deploy Ground Reference Points (GRPs). We proceed to show the results of two case studies in which world velocity is estimated from raw videos.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.