Caractérisation de la différenciation terminale des lymphocytes B humains

par Amandine Pignarre

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Thierry Fest.

Soutenue le 14-12-2018

à Rennes 1 , dans le cadre de Biologie-Santé , en partenariat avec Universite Bretagne Loire (ComuE) et de Microenvironment, cell differenciation, immunology and cancer (Rennes) (laboratoire) .


  • Résumé

    La génération de plasmocytes (PC) à longue durée de vie sécrétant des anticorps hautement affins spécifiques de l’antigène, caractéristique de la réponse immune adaptative, est l’étape ultime de la différenciation des lymphocytes B au sein des centres germinatifs des organes lymphoïdes secondaires. La transition d’un lymphocyte B naïf vers un PC est associée au passage d’un programme transciptionnel des gènes de l’identité B vers l’expression des gènes de l’indentité plasmocytaire. Ce travail de thèse s’est concentré sur la caractérisation de cette étape terminale de la différenciation lymphocytaire B humaine tant au niveau transcriptomique qu’épigénétique. A l’aide d’un modèle de différenciation in vitro à partir de lymphocytes B naïfs humains, nous avons identifié les cellules engagées dans ce processus. Ces précurseurs des plasmablates sont notamment caractérisés par une répression de la voie de signalisation de l’IL-4 aboutissant à la perte du marqueur CD23, le récepteur de faible affinité à l’IgE mais aussi à l’apposition de 5hmC, l’hydroxyméthylcytosine, au niveau des gènes de l’identité PC. L’étude de cette marque épigénétique dans un contexte pathologique, le myélome multiple, a fait l’objet du second axe de recherche de notre projet et a révélé le rôle du gène FAM72D dans la prolifération cellulaire.

  • Titre traduit

    Caractérisation of the human terminal B cell differentiation


  • Résumé

    The generation of long-lived plasma cells (PCs) secreting protective, antigen-specific, high-affinity antibodies as a part of adaptative immunity, is the ultimate step of the terminal differentiation of B cells within germinal centers of secondary lymphoid organs. The transition of a naïve B cell into a PC is associated with the switch from a B cell identity programm to PC identity programm. The focus of this thesis project was to characterise the transcriptomic and épigenetic profile of cells commited to this ultimate step of the B cell differentiation. Thanks to an in vitro model of human naïve B cell differentiation into PCs, we identify cells commited to this process. These plasmablasts founder cells are caracterised by a downregulation of the IL-4 pathway leading to the loss of CD23, the low-affinity receptor for IgE, but also to the hydroxymethylation (5hmC apposition) of PC identity genes. The study of 5hmC in multiple myeloma samples was the subject of the second research axis of our project and revealed the role of FAM72D gene as a marker of cell proliferation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.