Traduction commentée du Kitāb Riyāḍat al-nafs wa Adab al-nafs (Du redressement de l’âme et De l’éducation de l’âme) d’al-Ḥakīm al-Tirmidhī (m. vers 300/910)

par Gabrielle Villetard

Thèse de doctorat en Etudes arabes et islamiques

Sous la direction de Mohammad Ali Amir-Moezzi.

Soutenue le 09-10-2018

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris) (Établissement de préparation de la thèse) et de Laboratoire d’études sur les Monothéismes (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Pierre Lory.

Le jury était composé de Mohammad Ali Amir-Moezzi, Pierre Lory, Ève Feuillebois-Pierunek, Éric Geoffroy, Geneviève Gobillot.

Les rapporteurs étaient Ève Feuillebois-Pierunek, Éric Geoffroy.


  • Résumé

    Cette thèse propose la traduction et le commentaire de la Riyāḍa et de l’Adab al-nafs d’al-Ḥakīm al-Tirmidhī, mystique sunnite khorasanien des 9ème et 10ème siècles de l’ère commune, connu pour l’impact qu’a eu son Kitāb khatm al-awliyā’ sur la pensée postérieure, celle d’Ibn ‘Arabī (m. 638/1240) en particulier. Ce sont deux manuels fondamentaux d’anthropologie spirituelle qui témoignent d’une mystique philosophique islamique ancienne assimilant des éléments de la pensée néoplatonicienne et de traditions religieuses orientales telles que le manichéisme et le bouddhisme. La systématisation du concept de sainteté (walāya) caractérise cette pensée que l’on pourrait qualifier de théosophique : dans la Riyāḍa et l’Adab sont ainsi exposées les règles de l’éducation de l’égo en vue de rétablir l’ascendant du cœur sur ce dernier, transformant le croyant en saint (walī). L’éthique de Tirmidhī se rapproche du principe bouddhiste selon lequel des actes apparemment identiques proviennent soit d’une motivation désintéressée soit d’une motivation égoïste. Le cœur, organe cognitif et organe de l’action, produit des actes conformes à la connaissance divine, tandis que l’âme s’approprie les actes pour satisfaire sa passion égoïste. L’anthropologie du Sage de Termez possède une dimension cosmologique, caractéristique elle aussi de la théosophie mystique : le saint, libéré de l’égo, voit apparaître en son cœur l’ordre divin régissant les mondes et devient ainsi lieutenant de Dieu, l’instrument d’une manifestation divine qui établit au sein de la communauté des croyants et dans le monde l’ordre de l’unicité et de la Loi que le culte de l’égo transgresse et corrompt. Les caractéristiques du saint chez Tirmidhī – sa connaissance et son pouvoir théophaniques – possèdent des correspondances évidentes avec celles attribuées à l’imam dans le shi‘isme.

  • Titre traduit

    Commented translation of the Kitāb Riyāḍat al-nafs wa Adab al-nafs (Of the recovery of the soul and Of the education of the soul) of al-Ḥakīm al-Tirmidhī (d. about 300/910)


  • Résumé

    This thesis proposes the translation of and commentary on the Riyāḍa and the Adab al-nafs of al-Ḥakīm al-Tirmidhī, a Khorasanian Sunni mystic from the 9th and 10th centuries of the Common Era, known for the impact that his Kitāb khatm al-awliyā' had on posterior thought, that of Ibn 'Arabī (638/1240) in particular. These are two fundamental textbooks of spiritual anthropology that testify to an ancient Islamic philosophical mysticism assimilating elements of Neoplatonic thought and Eastern religious traditions such as Manichaeism and Buddhism. The systematization of the concept of holiness (walāya) characterizes this thought that could be described as theosophical: in the Riyāḍa and the Adab are thus exposed the rules of the education of the ego in order to restore the ascendancy of the heart on the latter, transforming the believer into a saint (walī). Tirmidhī's ethic is similar to the Buddhist principle that seemingly identical acts come either from selfless motivation or from a selfish motivation. The heart, the cognitive organ and the organ of action, produces acts in accordance with the knowledge of the Law and divine attributes, while the soul appropriates acts to satisfy its selfish passion. The anthropology of the sage of Termez has a cosmological dimension, also characteristic of mystical theosophy: the saint, freed from the ego, sees appearing in his heart the divine order governing the worlds and thus becomes a lieutenant of God, the instrument of a divine manifestation which establishes within the community of believers and in the world the order of Oneness (tawḥīd) and Law that the cult of the ego transgresses and corrupts. The characteristics of the saint in Tirmidhī - his theophanic knowledge and power - have obvious correspondences with those attributed to the imam in Shi'ism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : PSL. EPHE. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.