La compréhension des ambiguïtés sémantiques : une perspective expérimentale

par Mora Maldonado

Thèse de doctorat en Sciences cognitives

Sous la direction de Benjamin Spector et de Emmanuel Chemla.

Soutenue le 05-06-2018

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale Cerveau, cognition, comportement (Paris) , en partenariat avec Institut Jean-Nicod (Paris) (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Philippe Schlenker.

Le jury était composé de Benjamin Spector, Emmanuel Chemla, Philippe Schlenker, Uli Sauerland, Alexis Wellwood, Viola Schmitt.

Les rapporteurs étaient Uli Sauerland, Alexis Wellwood.


  • Résumé

    Les ambiguïtés de phrases sont au cœur de la recherche sur la compréhension du langage depuis un certain temps. Pour les sémanticiens, ces ambigüités ont été utilisées pour suggérer l’existence de différents mécanismes abstraits qui pourraient s’appliquer à une même structure syntaxique au stade de l’interprétation. Pour les psycholinguistes, les ambiguïtés sémantiques ont offert un outil d’étude de la dynamique du traitement de phrases : puisque les ambiguïtés tendent à être résolues incrémentalement (c’est-à-dire avant la fin de la phrase), le schéma de traitement des phrases ambiguës peut permettre d’identifier les facteurs linguistiques et non linguistiques qui jouent un rôle dans la compréhension online. Cette dissertation traite des théories de la compréhension du langage en explorant deux questions complémentaires : (1) comment différents sens peuvent-ils être associés à une seule tournure de phrase, et (2) comment sommes-nous capables d’accéder à ces interprétations alternatives et de les traiter pendant l’analyse syntaxique. Pour répondre à ces questions, la présente étude se focalise principalement sur ce qu’on appelle les ambiguïtés de pluriel, qui surgissent par l’interaction entre certains prédicats et leurs arguments pluriels. Par exemple, la phrase Amir et Milica ont construit un château de sable a une interprétation non distributive, collective (c’est-à-dire qu’Amir et Milica ont construit ensemble un château de sable) mais aussi une interprétation distributive (c’est-à-dire qu’Amir et Milica ont chacun construit un château de sable). La plupart des approches linguistiques partent du principe que les lectures distributives dérivent d’interprétations non distributives, plus élémentaires, par l’application d’un opérateur de « distributivité » phonologiquement nul (Link, 1987 ; Champollion, 2014). La première partie de cette dissertation présente deux études qui visent à identifier les mécanismes abstraits qui sous-tendent le contraste distributif/non distributif à travers un paradigme d’amorçage. Cette méthode d’amorçage est ensuite étendue à d’autres phénomènes sémantiques (c’est-à-dire des ambiguïtés de portée) dans la deuxième partie de la dissertation, dans laquelle des interactions entre pluralité et phénomène de portée sont aussi testées expérimentalement. Pour évaluer la dynamique de la résolution des ambiguïtés, la troisième partie de cette dissertation présente une étude de suivi des mouvements de souris, conçue pour établir les caractéristiques de trajectoires de souris qui se corrèlent avec la prise de décision et la désambiguïsation. La méthodologie développée dans cette étude est ensuite utilisée pour analyser des données préliminaires relatives au traitement de phrases à ambiguïtés de pluriel.

  • Titre traduit

    Understanding semantic ambiguities : an experimental perspective


  • Résumé

    Sentence ambiguities have been at the center of the research on language comprehension for some time. For semanticists, these ambiguities have been taken to suggest the existence of different abstract mechanisms that may apply to the same syntactic structure at the interpretation stage. For psycholinguists, semantic ambiguities have provided a tool to analyze the dynamics of sentence parsing: since ambiguities tend to be solved incrementally (i.e. before the end of the sentence), the processing pattern of ambiguous sentences might allow identifying the linguistic and non-linguistic factors that play a role during online comprehension. This dissertation informs theories of language comprehension by exploring two complementary questions: (1) how are different meanings associated to a single sentence form, and (2) how are we able to access and compute these alternative interpretations during parsing. To address these questions, the present work mainly focuses on the so-called plural ambiguities, which arise by the interaction between certain predicates and their plural arguments. For instance, the sentence Amir and Milica built a sandcastle has a non-distributive, collective, interpretation (i.e. Amir and Milica together built a sandcastle) as well as a distributive one (i.e. Amir and Milica each built a sandcastle). Most linguistic approaches assume that distributive readings are derived from more basic non-distributive interpretations by the application of a covert “distributivity” operator (Link, 1987; Champollion, 2014) . The first part of this dissertation presents two studies that aim to identify the abstract mechanisms underlying the distributive/non-distributive contrast through a priming paradigm. This priming method is then extended to other semantic phenomena (i.e. scope ambiguities) in the second part of the dissertation, where some interactions between plurality and scope phenomena are also tested experimentally. To assess the dynamics of ambiguity resolution, the third part of this work presents a mouse-tracking study designed to establish the features of mouse-trajectories that correlate with decision making and disambiguation. The methodology developed in this study is then used to analyze preliminary data on the processing of plural ambiguous sentences.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Paris Sciences et Lettres. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.