Trade liberalization, labor allocation and income dynamics in Vietnam

par Hoang dat Vu

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de François Roubaud et de Jean-Pierre Cling.

Soutenue le 30-11-2018

à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d’Economie de Dauphine (Paris) (laboratoire) et de Université Paris-Dauphine (établissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Remco Oostendorp.

Le jury était composé de François Roubaud, Jean-Pierre Cling, Remco Oostendorp, Cuong Le Van, Marc Lautier, Emmanuelle Lavallée, Christophe Gironde.

Les rapporteurs étaient Cuong Le Van, Marc Lautier.

  • Titre traduit

    Libéralisation commerciale, allocation du travail et dynamique des revenus au Vietnam


  • Résumé

    Les objectifs de notre thèse sont d'étudier les évolutions du marché du travail depuis Doï Moï (la réforme économique au VN en 1986) et les impacts de l'intégration internationale de l'économie du Vietnam, en mettant l'accent sur une distinction des secteurs formel et informel. Dans notre thèse, nous étudions les impacts de la libéralisation commerciale et l'augmentation des salaires minimums dans les secteurs domestiques. Ce dernier peut également être considéré comme un facteur relatif à l'intégration internationale puisqu'il a suivi les engagements du Vietnam dans le cadre de l'adhésion à WTO. Pour les impacts de la libéralisation commerciale, nous examinons les effets sur les allocations de main-d'œuvre entre différents types d'emplois, y compris le travail salarié dans les secteurs formels et les entreprises ménagères, ainsi que les emplois autonomes dans les secteurs manufacturiers. Les impacts sur les écarts de revenus dans les différents types d'emplois sont également exploités. Pour les impacts de l'augmentation des salaires minimums, nous exploitons les effets sur le total des emplois, les mouvements entre les secteurs formels et les autres types d'emplois, la répartition des salaires dans les secteurs formel et informel et les écarts de salaire entre les deux secteurs à différents centiles. Chapitre 1. Libéralisation commerciale, allocation du travail et dynamique des revenus au Vietnam Abstrait Cette étude vise à répondre à deux questions inter-liées au Viet Nam: (i) comment la libéralisation commerciale influence l'allocation des travailleurs, entre travail indépendant, travail salarié dans les entreprises familiales et le travail salarié dans le secteur formel (entreprises privées, étrangères et publiques); et (ii) les écarts de revenus entre ces types d'emplois. Une extension du modèle « deux étapes » de Goldberg et Pavcnik (2003) et sa modification sont utilisées pour répondre aux questions. Les données proviennent de cinq enquêtes traditionnelles sur le vieillissement du ménage du Viet Nam de 2002 à 2010 et des mesures disponibles de la libéralisation commerciale au Viet Nam. Les résultats indiquent que la libéralisation commerciale n'a pas d'impact significatif sur les écarts de revenus entre les types d'emplois. Parallèlement, les augmentations de l'exposition au commerce international réduisent les salaires dans les entreprises familiales, par rapport à celles des secteurs formels. L'augmentation de la libéralisation commerciale a également des répercussions sur les emplois autonomes, mais il semble que les orientations des impacts dépendent des statuts de l'importation nette ou de l'exportation nette d'industries du Viet Nam. Chapitre 2. Impacts de l'unification des salaires minimum entre les secteurs sur les allocations de travail et la dynamique des revenus au Vietnam Abstrait Les taux de salaire minimum au Viet Nam ont augmenté considérablement depuis 2009 en tant qu'engagements d'unification entre les IDE et les secteurs domestiques dans le cadre de l'adhésion à WTO. Cette croissance a été considérée comme supérieure à la croissance de la productivité de l'économie. En utilisant les données des Enquêtes sur la population active du Vietnam et les enquêtes sur le niveau de vie des ménages de 2010 à 2014, le document actuel examine les répercussions des salaires minimum sur les statuts de l'emploi, la répartition des salaires dans les secteurs formel et informel ainsi que les écarts de salaire entre les deux secteurs. Les résultats impliquent que le salaire minimum n'a pas d’effet significatif sur l'ensemble des emplois de l'ensemble de la population. Ce résultat est quelque peu différent de ceux rapportés dans des études antérieures pour le Viet Nam.


  • Résumé

    The objectives of the current thesis are to investigate evolutions of the labor market since Doi Moi and impacts from the international integration of Vietnam’s economy, with focuses on a distinction of formal and informal sectors. In the current state of the thesis, the impacts of the trade liberalization and the increases in the minimum wages of the domestic sectors are studied. Indeed, the latter factor, the increase in the minimum wages, can be also considered as a factor relating to the international integration as it followed Viet Nam’s commitments under the WTO accession. For the impacts of the trade liberalization, the thesis investigates the impacts on labor allocations between different types of employments including wage work in the formal sectors and household businesses as well as self-employments in manufacturing sectors. The impacts on income differentials across the types of employments are also exploited. For the impacts of the increases in the minimum wages, the thesis exploits the effects on the total employments, movements between the formal sectors and other types of employments, wage distributions within the formal and informal sectors and wage gaps between the two sectors at different percentiles. Chapter 1. Trade liberalization, labor allocation and income dynamics in Vietnam Abstract This study seeks to answer two inter-related questions for Viet Nam: (i) how trade liberalization affects the allocation of workers across self-employment, wage work in household businesses and wage work in the formal sector (private, foreign invested and state enterprises); and (ii) income differentials between these kinds of employment. An extension of the two-step model in Goldberg and Pavcnik (2003) and its modification are employed to answer the questions. Data is sourced from five Viet Nam Household Living Standard Surveys from 2002 to 2010 and available measures of the trade liberalization in Viet Nam. The results indicate that the trade liberalization does not have significant impacts on income differentials between types of employments. Meanwhile, increases in exposing to the international trade reduce wage works in household businesses, compared with that in the formal sectors. The increase in the trade liberalization also has impacts on self-employments but it seems that the directions of impacts depend on statues of net import or net export of industries of Viet Nam. Chapter 2. Impacts of unification of minimum wages across sectors on labor allocations and income dynamics in Vietnam Abstract Rates of minimum wages in Viet Nam have increased drastically since 2009 as commitments of unification between those in FDI and domestic sectors under the WTO accession. This growth has been considered as being higher to productivity growth of the economy. Employing data of Vietnam Labor Force Surveys and Household Living Standard Surveys from 2010 to 2014, the current paper investigates impacts of the minimum wages on employment statues, wage distributions in formal and informal sectors as well as wage gap between the two sectors. The results imply that the minimum wages do not have significant impacts on the total employments of the whole population. This result is somewhat different from those reported in previous studies for Viet Nam. Our different specifications detect that the differences in the results are attributed to inclusions of trends in studying. Similar to the work of Hansen et al. (2015), the results indicates that that the minimum wages positively affects the wage distribution in the formal sectors. However, we find that the effects do not stop at the median as the result of Hansen et al. but also on higher percentiles. Finally, the minimum wages increases the wage gap between the formal and informal sectors with stronger effects at higher percentiles of the wage distribution.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : PARIS-PSL (Paris). Université Paris-Dauphine. Service commun de la documentation : Thèses électroniques Dauphine.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.