La question amazighe en Algérie : le passage d’une revendication culturelle et linguistique au pouvoir politique.

par Fatiha Chouiref

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Jean-Pierre Massias.

Le président du jury était Renaud Carrier.

Le jury était composé de Sihem Benallal, Haoues Seniguer.

Les rapporteurs étaient Slobodan Milacic, Lauréline Fontaine.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la structure interne et les relations extérieures du berbérisme en Algérie, et le passage de cette tendance d’une revendication culturelle et linguistique à des demandes politiques autonomistes, au nom de l’amazighité du pays et l’antériorité de l’existence du peuple Amazigh sur son territoire. Ce peuple autochtone, présent dans tous les pays de l’Afrique du Nord, l’Afrique subsaharienne et dans les îles Canaries, jouit d’une particularité dans l’épreuve algérienne. En effet, la mobilisation berbériste est passée d’une revendication pour plus de valorisation culturelle et linguistique à une protestation politique qui ambitionne l’autonomie, voir l’autodétermination de la région de Kabylie.Afin d’arriver à une explication objective et épistémologique de la spécificité berbère en Algérie, incarnée essentiellement par la composante kabyle, nous procédons à un tour d’horizon de la situation des Amazighs dans les pays du Maghreb, dans une approche comparative qui nous aidera à comprendre l’enjeu de l’amazighité dans le passé et le présent. Nous avons opté pour la comparaison, car nous partons du principe que les sciences humaines et sociales ont construit leur perception scientifique du monde à travers des paradigmes et des branches comparatifs : politique comparée, droit comparé, sociologie comparée, etc. Nous estimons également que la comparaison s’impose aujourd’hui comme une nécessité pour comprendre les réalités politiques et sociales. Cet apport, initié en grande partie par Emile Durkheim, a fait de la comparaison un des mécanismes indispensables des études découlant des sciences humaines et sociales.Les travaux sur les droits des minorités et des peuples autochtones gagnent davantage du terrain dans les sciences humaines et sociales. La pertinence de ce champ d’étude est remarquable dans sa pluridisciplinarité. En conséquence, l’étude de chaque peuple requiert la fusion de toutes les principales mentions en sciences humaines et sociales. Des mentions à la fois distinctes et complémentaires. L’ouverture d’une analyse dans le cadre d’une discipline donnée est forcément susceptible d’orienter le travail du chercheur vers d’autres spécialités, étudiant divers aspects de la réalité humaine sur le plan de l'individu et sur le plan collectif.Notre travail d’analyse politico-juridique, qui nécessite un traitement pluridisciplinaire, comporte des aperçus historiques, ainsi que des notions économiques, géographiques, ethnologiques, sociologique et anthropologiques, jugées nécessaires pour une meilleure compréhension du cas algérien.

  • Titre traduit

    The Amazigh question in Algeria : the transition from a cultural and linguistic claim to political power.


  • Résumé

    This doctoral thesis focuses on the internal structure and external relations of the Berber Identity Movement in Algeria, and the transition from a cultural and linguistic claim to autonomic and political demands. The Berber militants want to approve the precedence of the existence of the Amazigh people on its territory. These indigenous peoples are present in all the countries of North Africa, sub-Saharan Africa and the Canary Islands. The Algerian Berbers are different. Indeed, the Berber mobilization, especially the Berbers of Kabylia, moved from a claim of increasing the value of their culture and language to a political protest which aspires to autonomy and selfdetermination of the Kabylia area.To achieve to an objective and epistemological explanation of the Berber specificity in Algeria, we will analyze the Amazigh’s situation in Maghreb countries. We will use a comparative approach that will help us to understand the Amazigh’s challenge in the past and the present. We opted for comparison because we assume that the human and social sciences have constructed their scientific perception of the world through paradigms and comparative branches: comparative politics, comparative law, comparative sociology, etc. We also believe it’s important to compare to understand political and social realities. This idea, initiated by Emile Durkheim, has made comparison one of the indispensable mechanisms of humanities and social sciences.The studies on minorities and indigenous people’s rights are more present in the humanities and social sciences, with more multidisciplinary. We mean that the study of each minority or indigenous group requires a complementary fusion of all the humanities and social sciences fields, for a better comprehension of the individual and collective human realities.Our political-legal analysis, which requires a multidisciplinary treatment, includes historical insights, as well as economic, geographical, ethnological, sociological and anthropological notions, which are necessary for a better understanding of the Algerian and Berber identity question.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 09-05-2100


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Pau-SCD-Bib. électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.