Le père et le genre : la paternité en question par l’aide médicale à la procréation pour des hommes transgenres

par Nicolas Mendes

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Pommier.

Soutenue le 23-11-2018

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec CLInique PSYchanalyse Développement (Nanterre) (laboratoire) et de Clinique- Psychanalyse- Développement / CliPsyD (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Robert.

Le jury était composé de François Pommier, Philippe Robert, Thamy Ayouch, Alain Ducousso-Lacaze, David Cohen, Agnès Condat-Normand.

Les rapporteurs étaient Thamy Ayouch, Alain Ducousso-Lacaze.


  • Résumé

    Ce travail de recherche propose une première approche pour penser la paternité d’hommes transgenres ayant eu recours à un don de spermatozoïdes par l’aide médicale à la procréation (AMP). Vingt années après l’engagement du premier Centre de conservation des œufs et du sperme (CECOS) d’accompagner ces demandes de couples, et la publication de la seule étude sur la qualité du développement de ces enfants, une réflexion sur la paternité de ces hommes nés femmes et aujourd’hui pères se révèle nécessaire. Pour cheminer autour de ces réflexions, une revisite des considérations psychanalytiques freudiennes et lacaniennes de l’identité, mais également du genre grâce aux apports des Gender Studies et de la paternité articulée aux structures anthropologiques de la parenté, nous a permis de discuter des possibles reconsidérations théoriques actuelles. La pratique du don de gamètes est aussi abordée en lien avec les questionnements cliniques autour de la transmission, et des réflexions bioéthiques qui émergent. Depuis un paradigme analytique, admettant une alliance avec les méthodes phénoménologiques, un outil initialement quantitatif, le Five Minute Speach Sample (FMSS) fut adapté dans sa méthode d’analyse pour répondre à la question : Comment un sujet homme né femme, définit-il sa paternité à la suite d’un contexte d’accès à la parentalité par le recours à une insémination artificielle avec tiers donneur anonyme de spermatozoïdes (IAD) ? Le recueil des discours en libre association de seize pères transgenres et son analyse de contenu thématique ont permis de constituer une représentation de l’expérience de paternité de ces hommes transgenres.L’émergence de points de tension au sein de ses discours nous a amenés à repérer trois ensembles de signes d’intranquilité qui peuvent, pour certains être rencontrés spécifiquement sur ce cheminement de la paternité. Le repérage de ces points d’intranquilité est discuté dans l’intérêt de l’accueil des demandes et de l’accompagnement de la transidentité.

  • Titre traduit

    Father and gender : questionning fatherhood in medical assistance for procreation to transgender men


  • Résumé

    This study allows a first reflection on the fatherhood of transgender men who have used sperm donation with medically assisted procreation. Twenty years ago, the first French sperm bank offered to accompany the request of heterosexual couples which transgender men. To this day only one study about these couples has been published but focused on the development of their children. A reflection on the fatherhood of these men born as women and who are now fathers appears to be necessary. To study this new situation, we have reviewed the psychoanalytic concepts of identity brought to us by Freud and Lacan, and the concept of gender brought to us by the Gender Studies. Also, fatherhood is discussed with the anthropological approach on structure of kinship. The gamete’s donation is addressed in relation to the clinical concept of transmission and the bioethical questioning that it rises. From a psychoanalytical paradigm, we admit a relationship with the phenomenological approach. A quantitative tool (the Five Minute Speech Sample) was adapted in its analysis method to answer: how does a person born as a women and now living as a man will define his fatherhood when benefitting of anonymous sperm insemination in medically assisted procreation? We analyzed the free speech of sixteen transgender men to build a representation of fatherhood in these specific experiences. Points of tension have allowed to identify three sets of disquiets’ signs. Some of them can be encountered in the process toward this specific kind of fatherhood. Being aware of these disquiets’ signs could help us accompany more appropriately people in the quest of their transgender lives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.