De nos sensations proximales à notre perception de l'espace : l'attribution distale comme processus sensorimoteur et idéomoteur

par Hélène Lestage

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Vincent Dru et de Thibaut Brouillet.

Soutenue le 02-10-2018

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain (Paris ; 2002-2015) , en partenariat avec Centre de recherches sur le sport et le mouvement (Nanterre) (laboratoire) et de Centre de Recherche sur le Sport et le Mouvement / CeRSM (laboratoire) .

Le président du jury était Michel-Ange Amorim.

Le jury était composé de Vincent Dru, Thibaut Brouillet, Michel-Ange Amorim, Charles Lenay, Arnaud Badets, Rémy Versace.

Les rapporteurs étaient Charles Lenay, Arnaud Badets.


  • Résumé

    L’attribution distale réfère à notre capacité d’attribuer à nos sensations proximales (lumière sur la rétine, ondes sonores, etc.) une localisation dans l’espace distal. Les travaux issus de la substitution sensorielle ont permis d’identifier et de tester ce processus. L’objectif de cette thèse est d’investiguer l’attribution distale grâce à une approche conjointe et intégrée des théories sensorimotrices et idéomotrices. Dans deux études, nous utilisons une procédure idéomotrice classique consistant à associer des conséquences sensorielles proximales à des mouvements. La première étude montre que l’attribution de caractéristiques distales aux sensations proximales est déterminée par l’association bidirectionnelle sensations – mouvements. De plus, nous montrons que l’orientation du mouvement est consubstantielle des caractéristiques distales que nous conférons aux conséquences sensorielles. La seconde étude réplique ces résultats et les étend aux caractéristiques liées à l’amplitude du mouvement. Ces expériences nous amènent à définir l’attribution distale comme un processus sensori-moteur et relevant d’un mécanisme idéomoteur, inscrivant ainsi nos études dans une perspective constructiviste. Les limites théoriques et expérimentales de nos études nous conduisent alors à proposer de nouvelles expériences visant à mieux définir l’importance du mouvement dans la perception.

  • Titre traduit

    From proximal sensations to spatial perception : distal attribution as a sensorimotor and ideomotor process


  • Résumé

    Distal attribution refers to the capacity to attribute localization to proximal sensations (light on the retina, sound waves, etc.) in the distal space. Works in sensory substitution allowed identifying and testing this process. This thesis aims to investigate distal attribution thanks to a joint and integrated approach of sensorimotor and ideomotor theories. In two studies, we use a classic ideomotor procedure consisting in associating proximal sensory consequences to movements. The first study shows that the attribution of distal characteristics to proximal sensations is determined by the bidirectional association sensations-movements. Moreover, we show that movement orientation is consubstantial with distal characteristics we confer to sensory consequences. The second study replicates these results and extends them to characteristics related to the range of movement. These experiments bring us to define distal attribution as an embodied process depending on an ideomotor mechanism, thus making our studies fall within a constructivist approach. Theoretical as well as experimental limits to our studies invite us to propose ideas for new experiments aiming to better define the importance of movement in perception


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.