Jansénisme et libéralisme : les Nouvelles ecclésiastiques de Jean-Louis Rondeau (1806-1827)

par Valérie Guittienne-Mürger

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Monique Cottret.

Le président du jury était Philippe Boutry.

Le jury était composé de Monique Cottret, Philippe Boutry, Rita Hermon-Belot, Guillaume Cuchet, Gaël Rideau, Dale Kenneth Van Kley.

Les rapporteurs étaient Rita Hermon-Belot, Guillaume Cuchet.


  • Résumé

    L’objet de ce travail est l’établissement de l’édition critique du manuscrit des Nouvelles ecclésiastiques pour le XIXe siècle resté inédit, rédigé par l’ancien oratorien Jean-Louis Rondeau, prêtre assermenté, secrétaire de l’abbé Grégoire et membre du clergé de Saint-Séverin de 1801 jusqu’à son décès en 1832. Ce texte se veut la continuation des Nouvelles Ecclésiastiques du XVIIIe siècle, feuille périodique du mouvement janséniste d’une infinie richesse. Mais plus qu’un journal, c’est un témoignage qui prend la forme d’une chronique partisane sur les affaires ecclésiastiques du temps, un gigantesque kaléidoscope reflétant les intérêts et les convictions de celui qui, patiemment, du Mexique à Constantinople, de Naples à Londres, de Saint-Pétersbourg à Madrid, de Paris à Rome, a pendant des années scruté un monde en mutation. Durant deux décennies, l’auteur a méticuleusement passé au « crible janséniste » les événements et les écrits de son temps, a rassemblé informations et notes de lecture, articles de presse et on-dit, avec l’ambition de suivre l’histoire européenne, et même mondiale, sous l’angle rarement étudié d’une histoire religieuse globale. Il nous livre ainsi une passionnante évocation de ce premier XIXe siècle à travers une lecture janséniste et nettement libérale des polémiques religieuses de son temps.

  • Titre traduit

    Jansenism and Liberalism : les Nouvelles ecclésiastiques pour le XIXe siècle of Jean-Louis Rondeau (1806-1827)


  • Résumé

    The matter of this work is the manuscript scholarly edition of the Nouvelles écclésiastiques pour le XIXe siècle, that still remains unpublished. It was written by the former oratorian Jean-Louis Rondeau: a juror priest, the abbé Grégoire secretary and member of the Saint-Séverin parish from 1801 till his death in 1832. This text is willing to be the continuation of the Nouvelles Ecclésiastiques from the XVIII century, an immeasurably rich periodical paper published by the jansenist movement. More than a diary, this is an account that takes the form of a partisan chronicle about the ecclesiastical affairs, a huge kaleidoscope reflecting interests and convictions from the one who patiently, from Mexico to Constantinople, Naples to London, Saint-Petersburg to Madrid, Paris to Rome, has scrutinised during years a world in mutation. During two decades, the author, with a jansenist look, has sifted out the events and writings of his time. He has assembled information, reading notes, press articles and hearsays with the ambition of following the European and Worldwide history under the rarely studied outlook of the global religious history. Thus he delivers a passionate evocation on the early XIX century through a jansenist and a clearly liberal reading of the religious polemics of his time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.