La notion de risque contentieux

par Talip Dogan

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Gilles J. Guglielmi.


  • Résumé

    Le risque contentieux est une incertitude prévisible. Il peut se définir comme la probabilité de survenance d’une cause contentieuse multipliée par l’ampleur des conséquences attachées à cette survenance. Le risque contentieux pèse d’abord sur le décideur public et les administrés. Son traitement s’effectue en deux phases. La première phase correspond au stade où le risque contentieux est éventuel, c’est-à-dire un risque connu mais non manifesté. Il s’agit alors de prévenir les causes contentieuses en sécurisant la décision publique. Pour y parvenir, la personne publique peut compter sur ses propres moyens ainsi que sur la compétence technique que les tiers peuvent lui apporter. Le risque contentieux devient probable au moment de l’introduction du recours contentieux. Il est alors un risque manifesté mais non encore concrétisé. Le procès est la phase où il convient de gérer le risque contentieux dans le contentieux, notamment par des actions curatives ou palliatives. Ces dernières ont pour objet d’éviter que le risque contentieux se réalise (par l’annulation d’un acte, une condamnation…) ou de limiter les conséquences contentieuses. Et le juge est loin d’être étranger à l’anticipation du risque contentieux. Il y est de plus en plus sensibilisé. Il prévient également les risques contentieux. In fine, ce risque conduit à faire supporter une charge sur la partie perdante et, corrélativement, à rétablir la partie adverse dans ses droits.

  • Titre traduit

    The notion of litigation risk


  • Résumé

    Litigation risk is a foreseeable uncertainty. It can be defined as the probability that a cause of action will occur, associated with the extent of the consequences attached to this occurrence. First, litigation risk hangs over policymakers and citizens. It is carried out in two-steps. The first step corresponds to stage when the litigation risk is potential. The risk is known but has not yet actualized. The issue is then to prevent litigation cause by securing public decision-making. To reach this goal, decision makers can, count on their own resources, but also on the expertise of third parties. When a court case is filed, litigation risk becomes probable. That is to say, litigation risk exists but it is not yet materialized. Secondly, the trial is the step in which litigation risk must be handled through remedial or mitigating actions. These actions aim at avoiding the realization of the litigation risk –quashing of an act, condemnation- or containing the consequences of the litigation. Furthermore, judges play a major role in the anticipation of litigation risk: not only are they increasingly aware of it, but also becoming more involved. Ultimately, the risk leads to burdening the losing party, and correlatively, to restoring the rights of the opposing party.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.