Fondations philanthropiques et recherche médicale en France au tournant des XXe et XXIe siècles

par Nicolas Truffinet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Margairaz.

Le président du jury était Clotilde Druelle-Korn.

Le jury était composé de Michel Margairaz, Marc Tardieu.

Les rapporteurs étaient Matthieu Hély, Dominique Barjot.


  • Résumé

    Plus souvent étudiée dans le cadre états-unien, la philanthropie fait l’objet d’un nombre accru de travaux en France aussi. Il s’agit ici d’examiner les organismes à but non-lucratif se consacrant aux sciences de la santé, à la jonction d’une histoire de la recherche médicale et d’une histoire des fondations. Le premier objectif est de recenser et de décrire ces organisations : actions, fonctionnements, modèles économiques. Le deuxième d’interpréter leur essor depuis la fin du XXe siècle – le nombre de fondations françaises tous domaines confondus a doublé en quinze ans, comme leurs dépenses et leurs actifs. De nouveaux statuts ont été créés, en particulier celui du fonds de dotation en 2008, la législation dans ce domaine, de manière générale, s’étoffant significativement au cours de cette décennie. En encourageant ainsi les instruments visant à lever de l’argent privé, la puissance publique initie-t-elle une forme de désengagement, ou du moins un redéploiement de ses missions ? Si la réponse ne peut être que nuancée, il est notable que l’étude des fonds et fondations nous place au cœur d’une histoire des transformations récentes de l’État, sur laquelle elle ambitionne d’apporter un éclairage spécifique, en faisant voir notamment ses implications pour les médecins chercheurs, confrontés à une complexité croissante des modes de financement.

  • Titre traduit

    Philanthropic foundations and medical research in France at the turn of the 20th and 21st centuries


  • Résumé

    Usually considered in the american context, philanthropy is the subject of a growing number of studies in France also. We here examine non-profits that are dedicated to health sciences, at the juncture of two distinct fields: history of medical research and history of charitable foundations. Our first objective is to list and describe these organizations: their actions, functioning and economic models. The second one is to interpret their expansion since the end of the 20th century – the number of French foundations all types combined doubled in 15 years, as did their assets and expenditures. New legal forms were created, most notably the endowment fund («fonds de dotation») in 2008, as legislation in this field developed. By encouraging tools whose purpose is to collect private money, are public authorities initiating a form of disengagement, or at least a restructuring of their missions? The answer must remain nuanced, but it is notable that studying charitable funds and foundations places us at the heart of another field: history of State transformation, which we hope to shed some light on, by showing its implications for researchers, who are facing a growing complexity in science funding.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.