La papauté et les institutions politiques et ecclésiastiques de l'Empire byzantin (VIe-VIIIe siècles)

par Adrián Viale

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Kaplan et de Sophie Métivier.

Le président du jury était Philippe Blaudeau.

Le jury était composé de Michel Kaplan, Sophie Métivier, Vincent Déroche.

Les rapporteurs étaient Claire Sotinel, John F. Haldon.


  • Résumé

    Cette thèse analyse le développement de l’identité institutionnelle de la papauté pendant l’époque byzantine, c’est-à-dire la représentation de l’Église romaine dans certaines sources officielles entre l’âge de l’empereur Justinien et la première moitié du huitième siècle. Le dossier des sources se concentre sur les actes des conciles œcuméniques et la production officielle du pouvoir impérial et de la papauté. Le propos est de montrer que loin d’être monolithique, l’identité institutionnelle de la papauté était changeante et fluide, et que les éléments qui la composaient se trouvaient modifiés selon le contexte, les nécessités et les enjeux du pouvoir. L’étude se focalise en particulier sur les disputes ecclésiologiques et les conciles destinés à les résoudre : la controverse des Trois Chapitres et le deuxième concile de Constantinople de l’année 553, la dispute monoénergiste et monothélite qui donne lieu au concile du Latran de l’année 649 et au troisième concile de Constantinople des années 680-681, et le concile quinisexte des années 691-692. Elle incorpore aussi d’autres développements liés à la représentation de la place de l’Église romaine, le rôle des papes, et la réception des conciles œcuméniques.

  • Titre traduit

    The papacy and the political and ecclesiastical institutions of the Byzantine Empire (VI-VIII centuries)


  • Résumé

    This dissertation analyses the development of the institutional identity of the Papacy during the Byzantine period, that is, the representation of the Roman Church in some official sources between the age of Emperor Justinian and the first half of the eighth century. The main sources are the acts of the ecumenical councils, as well as the official production of the imperial power and the papacy. The purpose is to show that, far from being monolithic, the institutional identity of the papacy was changing, dynamic and fluid, and the elements that composed it were modified according to the context, the necessities and the relations of power. The study focuses in particular on ecclesiological disputes and the councils aimed at resolving them : the Three Chapters controversy and the Second Council of Constantinople of 553, the monothelite dispute, including the Lateran Council of 649 and the Third Council of Constantinople of 680-681, and the Quinisext Council of 691-692. It also incorporates other developments related to the representation of the place of the Roman Church, the role of Popes, and the reception of ecumenical councils.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.