Héritage, métissage de traditions d'architecture nautique : foyers de traditions : Afrique, Europe, Amérique XVIe-XXIe siècle

par Patrick Feron

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Éric Rieth.

Soutenue le 04-07-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris) , en partenariat avec Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (équipe de recherche) .

Le président du jury était Anne-Françoise Garçon.

Le jury était composé de Éric Rieth, Abdelhamid Barkaoui, Giulia Boetto.

Les rapporteurs étaient Sylviane Llinares, Jean-François Belhoste.


  • Résumé

    Cette recherche concerne la caractérisation architecturale de bateaux fluviaux d'Afrique de l'Ouest et Équatoriale. Ils naviguent sur le Sénégal et le Niger ; sur l'Oubangui, le Chari et le lac Tchad, entre le XVIIe siècle et l'époque contemporaine. L'ensemble du réseau représente 8 000 kilomètres de voies de navigation intérieure. Trois bateaux archétypaux, la baleinière, le chaland et le sharpee, sont observés sur ce réseau. Ils suggèrent une relation entre l'Europe, l'Amérique et l'Afrique, trois « foyers de traditions » réunis par l'Océan Atlantique. Manuscrits, récits de voyageurs, plans, cartes, publications contemporaines, documents iconographiques sont examinés en détail, de même que la Baleinière du Chari conservée au Musée des troupes de marine, à Fréjus, France. L'analyse porte sur les bateaux, la mobilité aquatique, les raisons de cette mobilité et son intelligence pratique. Elle détaille les traditions nautiques vernaculaires et examine leur rapport de convenance avec le milieu naturel et les besoins humains quotidiens. Histoire et ethnographie permettent de déterminer la localisation, la généalogie, l'architecture, la fonctionnalité, l'usage des bateaux. Le résultat élucide le processus de métissage culturel et technique de la baleinière, du chaland et du sharpee. L'enquête ethnographique confirme l'héritage valorisé du chaland sablier construit actuellement près de la ville de Bamako.

  • Titre traduit

    Heritage, hybridation, customs of nautical architecture : centre of customs : Africa, Europe, America


  • Résumé

    In the present study, three archetypal boats called baleinière, chaland and sharpee are observed in the west area and the equatorial area of Africa. They sail on the rivers of Sénégal, and Niger ; on Oubangui, Chari and Chad lake, between seventeenth century and contemporary period. The whole of waterways measure eight thousand kilometres of Iength. The three previous occurrences suggest a relationship between Europe, America and Africa, these continents linked by Atlantic ocean, are called "foyers of traditions". Manuscripts, stories of the first voyagers, publications, plans, charts, iconography are examined. Then, the collector's item of baleinière du Chari showed in Musée des troupes de marine, Fréjus, France is looked over in detail. The study analyses the architectural characteristics of boats, the aquatic mobility, the reasons of this mobility and the intelligence put into practice. It makes an inventory of vernacular nautical traditions and examines their harmony with natural environment and the daily life of men. Geography, history, ethnography allow to determine local area, genesis, architecture, functionality, and the use of boats. The result elucidates the process of cultural and technical mix of baleinière, chaland and sharpee. The ethnographic survey substantiates the genesis of chaland sablier currently built nearly Bamako city.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.