Macroeconomic imbalances : a European perspective

par Sophie Piton

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Agnès Bénassy-Quéré.

Soutenue le 07-09-2018

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Paris-Jourdan Sciences Économiques (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean Imbs.

Le jury était composé de Agnès Bénassy-Quéré, Richard Portes.

Les rapporteurs étaient Ricardo Reis, Thomas Philippon.

  • Titre traduit

    Déséquilibres macroéconomiques : une perspectives européennes


  • Résumé

    Cette thèse regroupe trois articles sur les déséquilibres macroéconomiques en Europe, que ces déséquilibres se manifestent par une divergence entre pays membres de la zone euro, ou par une déformation du partage de la richesse entre travail et capital. Depuis l’introduction de l’Euro jusqu'à la crise financière globale de 2008, les déséquilibres macroéconomiques se sont creusés parmi les États membres : les prix et les salaires entre pays ont augmenté beaucoup plus rapidement dans les pays les plus pauvres initialement que dans le reste de la zone. Ces déséquilibres étaient tout d’abord perçus comme reflétant un processus de rattrapage. Cette interprétation a été remise en cause à partir de la crise financière globale de 2008. Ils ont été pointés du doigt comme reflétant de «mauvais» déséquilibres, signes d’une perte de compétitivité dans la « périphérie » de la zone euro. Les deux premiers chapitres identifient les facteurs à l’origine de ces déséquilibres. Ils montrent qu’ils sont en grande partie la conséquence de l’intégration économique elle-même. Le troisième chapitre s’intéresse au partage de la richesse entre travail et capital. Depuis le début des années 1980, la part de la richesse distribuée au travail a diminué dans les pays européens. En parallèle, la part des profits distribués aux actionnaires sous forme de dividendes et de rachats d’actions a augmenté. Ce chapitre suggère que sont en cause des changements dans la gouvernance des entreprises. Ces changements se manifestent par un rôle accru des investisseurs institutionnels dans le capital des sociétés non-financières, qui sont alors amenées à faire prédominer la rémunération des actionnaires au détriment du travail.


  • Résumé

    This doctoral thesis gathers three articles on macroeconomic imbalances in Europe. It deals with two types of imbalances: imbalances among European countries, and within these countries, in the distribution of income between labour and capital. From the Euro inception up to the 2008 global financial crisis, macroeconomic imbalances widened among Member States. This divergence took the form of strong differences in the dynamics of prices and wages: they increased much faster in "peripheral" economies than in "core" countries. These imbalances were first interpreted as reflecting a catch-up and convergence process of the poorest countries of the area. Both economists and policymakers challenged this view in the aftermath of the 2008 recession. Imbalances were then pointed out as reflecting a broader competitiveness problem in the "sinful periphery" compared to the "virtuous core". The first two chapters ask what are the main contributors to these imbalances. They argue that, in peripheral economies, they mostly reflect the process of economic integration. The third chapter focuses on the distribution of income between labour and capital. Since the early 1980s, there has been a decline in the share of income accruing to labour in European countries. This decline was parallel to an increase in the profit share, that reflects mostly the dynamics of payouts (dividends and buybacks) to shareholders. This chapter argues that these trends could be linked to recent trends in firm ownership. Non-financial corporations are increasingly owned by institutional investors, whom exert pressures for tighter governance in favor of shareholders and to the expense of labour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.