Nouveaux matériaux d'électrodes négatives de supercondensateur hybride en milieu aqueux

par Anne-Lise Brisse

Thèse de doctorat en Chimie des matériaux

Sous la direction de Thierry Brousse, Olivier Crosnier et de Philippe Stevens.

Le président du jury était Christine Taviot-Gueho.

Le jury était composé de Frédéric Favier, Liliane Demourgues-Guerlou, Jesus Santos Peña.


  • Résumé

    Ces travaux de thèse se sont focalisés sur la synthèse et le dimensionnement de nouveaux matériaux d'électrodes négatives pour des supercondensateurs hybrides fonctionnant en électrolyte aqueux. Ces nouveaux systèmes de stockage se situent entre une batterie et un supercondensateur. Ils doivent présenter des énergies spécifiques de l’ordre la dizaine de Wh.kgˉ¹, une durée de vie de plusieurs dizaines de milliers de cycles tout en étant capable de répondre à des appels de puissance pour, par exemple, le réglage de fréquence du réseau électrique. La combinaison de matériaux d'électrode stockant les charges de façon faradique et capacitive présente une réponse adaptée à ces objectifs. Les démarches exploratoires mises en oeuvre pour la conception de ces électrodes sont décrites en détail dans cette thèse. Elles font appel à l'association de matériaux carbonés avec un oxyde de cuivre (Cu²O), ou à des molécules électroactives confinées dans une matrice hydroxyde double lamellaire (HDL), ou dans une matrice de type metal organic frameworks (MOF). Il a été mis en évidence que l’immobilisation de molécules électroactives dans des matrices HDL ou MOF est une stratégie prometteuse en termes d'augmentation de la densité d'énergie sans altérer notablement la densité de puissance. La principale limitation de ces stratégies reste la stabilité en cyclage des matériaux faradiques utilisés dans les réactions d’oxydoréductions qui restent un élément limitant pour la cyclabilité des électrodes de supercondensateur hybride. Ces travaux ouvrent cependant la voie à une multitude de matrices possibles à combiner à différentes molécules électroactives.

  • Titre traduit

    New negative electrode materials for hybrid supercapacitors operating in aqueous media


  • Résumé

    The studies presented in this thesis are focused on the synthesis and sizing of new negative electrode materials for aqueous hybrid supercapacitors. These novel devices with energy densities in the tens of Wh.kgˉ¹ and a lifetime several tens of thousands of cycles should be capable of enduring high power pulses required for applications such as frequency regulation on the electrical grid, in particular when used in conjunction with intermittent energy sources. Combining electrode materials which store charge via both faradaic and capacitive mechanisms is an appropriate way of meeting these objectives. Exploratory approaches to conceive such electrodes are described in detail in this manuscript. They involve associating graphene with a copper oxide (Cu²O), or electroactives molecules confined in a layered double hydroxide (LDH) matrix or a metal organic frameworks (MOF). The results bring out the advantages of immobilising electroactive molecules in LDH or MOF matrixes which enables an increase of the energy density without compromising too much the power density. The main limitation of these strategies is the stability during cycling of the redox material which is critical for the cyclability of bimaterials as hybrid supercapacitor electrodes. These studies pave the way to a multitude of possible matrixes to be combined with different electroactive molecules.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.