De la navigation maritime à la navigation aérienne : transferts de méthodes mathématiques et de connaissances en France dans la première moitié du XXe siècle

par Marie-Cécile Kasprzyk-Istin

Thèse de doctorat en Epistémologie, histoire des sciences et des techniques

Sous la direction de Evelyne Barbin et de Dominique Tournès.

Le président du jury était Christoph Sorger.

Le jury était composé de Konstantinos Chatzis, Martina Schiavon.

Les rapporteurs étaient David Aubin, Jean-Marc Ginoux.


  • Résumé

    La navigation scientifique est déjà bien établie dans la marine lorsque l’aéronautique des « plus légers que l’air » (ballons libres et dirigeables), puis des « plus lourds que l’air » (avions et hydravions) commence à avoir besoin d’instruments et de techniques de navigation à l’estime et astronomique. Dans cette thèse, nous recherchons et nous analysons les transferts qui existent en France en matière de navigation entre la marine et l’aéronautique militaire et civile, et également entre la Marine et l’aéronautique maritime dans la première moitié du XXe siècle, en mettant en avant les mathématiques en jeu et les techniques. Après avoir établi un état des lieux de la méthode de navigation maritime, tant au niveau de la formation que de la pratique, avant la Première guerre mondiale, nous présentons les innovations dans la navigation aérienne et les apports pendant la Première guerre mondiale, tels que la radionavigation. Tous les éléments sont présents pour que la navigation aérienne prenne son essor : ceci est le propos de la troisième partie de la thèse, toujours en recherchant les éventuels transferts. Notre thèse s’appuie sur l’étude de la formation des praticiens de la navigation, les écoles et les manuels. Elle se focalise aussi sur les instruments de navigation – compas, chronomètres, sextants, tables de logarithmes, tables abréviatives, abaques et nomogrammes, cartes pour la navigation loxodromique ou orthodromique, etc. Nous montrons et nous qualifions ainsi l’importance du rôle de la marine sur la navigation aéronautique, mais cette dernière a connu aussi des innovations et des inventions lorsque cela a été nécessaire.

  • Titre traduit

    From high seas navigation to aerial navigation : transfers of mathematical methods and knowledge in France in the first half of the twentieth century


  • Résumé

    Scientific navigation had already been well established in the Navy and merchant navy when aeronautics of "lighter than air" (free balloons and airships), then "heavier than air" (planes and seaplanes) began to need instruments and techniques of dead reckoning and astronomic navigation. The aim of this thesis is to research and analyze the transfers that exist in France in terms of navigation between the Navy and merchant navy, and air force and civil aviation, and also between the Navy and high seas aeronautics in the first half of the twentieth century, highlighting the mathematics at stake and techniques. After having established an inventory of the method of high seas navigation, both in terms of training and practice, before the First World War, a focus on the innovations in aerial navigation and contributions, occurring during this war, such as radio navigation, is made. Everything is present for the air navigation to take off: this is the purpose of the third part of the thesis, always looking for possible transfers. This thesis is based on the study of training of navigators, schools and textbooks. It is also focussed on navigational instruments - compasses, stopwatches, sextants, log tables, abbreviated tables, abaques and nomograms, charts for loxodromic or orthodromic navigation, etc. The importance of the role of the navy and merchant navy in aerial navigation is thus shown and qualified, but the latter also experienced innovations and inventions when necessary.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.