Société Fon et minorité catholique au Dahomey : regards croisés sur la christianisation en contexte colonial et post colonial 1946-1972

par Fatime Carine Tapé

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Bernard Salvaing.

Le président du jury était Henri Médard.

Le jury était composé de Annie Lenoble-Bart.

Les rapporteurs étaient Anne Hugon.


  • Résumé

    Le fait missionnaire est, à bien des égards, un excellent prisme pour aborder les évolutions des sociétés. Il permet de mettre en exergue les méthodes d’évangélisation, les points de rencontre, mais aussi les distances entre les acteurs du prosélytisme et les sociétés autochtones. Au contact de l’altérité, les dynamiques apostoliques deviennent multiformes, complexes et dépassent largement la mission évangélisatrice des missionnaires. La christianisation est ainsi perçue comme jeu d’influences réciproques entre ceux qui apportent l’Evangile, mais aussi ceux qui le reçoivent. L’étude de l’évangélisation de la société fon du Dahomey par la Société des Missions Africaines entre 1946 et 1972, s’inscrit dans cette dialectique. Ce travail s’efforce de mettre en lumière les dynamiques d'interaction au coeur de la rencontre des missionnaires avec la société fon, les itinéraires de conversion proposés par les Pères SMA, et les réponses données par les sociétés locales. Par ailleurs, en période de décolonisation et postcoloniale, la Mission catholique reste fortement impliquée dans enjeux sociopolitiques du pays. Dans cadre, l’analyse du processus apostolique, considéré comme un phénomène social total, donne à travers notre étude, une opportunité de saisir, toutes les transformations religieuse, sociale, politique et culturelle auxquelles doit faire face la société dahoméenne.

  • Titre traduit

    Fon people and Catholic minority in Dahomey : a comparative look of christianization in the colonial and postcolonial context 1946-1972


  • Résumé

    The missionary fact is, in many ways, an excellent prism to address the evolution of societies.It helps to highlight the methods of evangelization, the meeting points, but also the distances between actors of proselytism and indigenous societies. In contact with otherness, apostolic dynamics become multifaceted, complex and go far beyond the missionaries’ evangelizing task.Christianization is thus perceived as a game of reciprocal influences between those who bring the Gospel, but also those who receive it. The study of the evangelization of the Fonpeople of Dahomey by the Society of African Missions between 1946 and 1972 is part of this dialectic. This work seeks to highlight the interaction dynamics at the heart of the meeting of missionaries with the Fonpeople, the conversion routes proposed by the SMA Fathers, and the responses given by the local societies. Moreover, in the decolonization and postcolonial period, the Catholic Mission remains strongly involved in socio-political issues of the country. In this context, the analysis of the apostolicprocess, considered as a total social phenomenon, gives through our study, an opportunity to grasp all the religious, social, political and cultural transformations that the Dahomean society has to face.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.