Contribution à l'analyse multiscalaire de l'anthropisation et la naturalité en géographie de la conservation

par Adrien Guetté

Thèse de doctorat en Géographie physique, humaine, économique et régionale

Sous la direction de Marc Robin et de Laurent Godet.

Le président du jury était Laurent Simon.

Le jury était composé de Daniel Vallauri, Isabelle Le Viol.

Les rapporteurs étaient Pascal Marty.


  • Résumé

    Dans le contexte actuel de crise de la biodiversité, il est devenu urgent de quantifier et cartographier avec précision les processus d’anthropisation.La première partie documente l’évolution de plusieurs pressions anthropiques à trois échelles spatiales emboîtées. C’est d’abord la dimension globale de l’anthropisation qui est démontrée par l’étude des pollutions lumineuses. À l’échelle de la France ensuite, la confrontation de la distribution spatiale des surfaces bâties avec celle des oiseaux communs fait apparaître les effets structurants de l’anthropisation sur la biodiversité. Enfin, à une échelle territoriale cette fois, la documentation sur près de 300 ans de plusieurs indices d’anthropisation révèle l’ancienneté de l’influence de l’Homme sur les paysages.La deuxième partie propose une approche opérationnelle de cartographie de l’anthropisation et de la naturalité afin d’identifier les espaces les moins anthropisés. A l’échelle régionale, nous proposons une méthodologie de cartographie de pressions anthropiques cumulées. A l’échelle territoriale ensuite, nous décomposons différentes facettes de la naturalité pour les cartographier. Enfin, à l’échelle d’un habitat particulier, nous testons l’influence de deux des facettes de naturalité sur la biodiversité avienne.Ce travail souligne le caractère polymorphe des types d’anthropisation et de naturalité. Plus encore, ces deux notions ne peuvent être appréhendées qu’à une seule échelle spatiale et temporelle, mais doivent, bien au contraire, être comprises comme des processus et non pas des états fixes dans le temps et l’espace.

  • Titre traduit

    Contribution to multiscalar analysis of anthropization and naturalness in conservation geography


  • Résumé

    In the current context of the biodiversity crisis, it is now urgent to quantify and map the evolution of anthropization.The first part documents the spatial and temporal evolution of several anthropogenic pressures at three spatial scales. First, it is the global dimension of anthropization that is demonstrated by the study of worldwide light pollutions. Then, at the scale of France, the confrontation of the spatial distribution of the built-up areas with the distribution of the common birds highlights the structuring effects of the anthropization on the biodiversity. Finally, at a territorial scale, the documentation over nearly 300 years of several indices of anthropization reveals the oldness of the influence of humans on landscapes.The second part gives an operational approach of mapping of the anthropization and naturalness in order to identify the least human pressured areas. At the regional scale, we propose a methodology for mapping cumulative anthropic pressures. Then, at the territorial scale, we decompose different facets of the naturalness to map them. Finally, at the scale of a particular habitat, we test the influence of two facets of naturalness on avian biodiversity.This work underlines the polymorphic character of the types of anthropization and naturalness. Finally, these two notions can’t be apprehended only at one spatial and temporal scale, but should, on the contrary, be understood as processes and not fixed states in time and space.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.