Logique d’action durable et intégration de la RSE en PME

par Emilie Plegat

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Jean-Marie Courrent.

Soutenue le 26-11-2018

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Montpellier Research in Management / MRM (laboratoire) .


  • Résumé

    Ce travail s’intéresse aux logiques d’action permettant l’intégration de la RSE dans la PME. La société actuelle est en pleine évolution avec la montée des inégalités sociales et la nécessité grandissante de réduire les influences négatives des activités humaines sur l’environnement naturel. Au cœur de ces problématiques de société se trouvent les entreprises qui sont de plus en plus contraintes à intégrer les enjeux du développement durable dans leur fonctionnement (RSE). Les PME représentant une part conséquente du tissu économique il est essentiel qu’elles s’approprient la RSE et l’incorporent à leur fonctionnement. Cependant, les PME sont des entreprises au fonctionnement particulier, notamment car elles sont limitées dans leurs ressources et ont une proximité forte avec leurs parties prenantes qu’elles doivent entretenir. En revanche, au même titre que les grandes entreprises, elles souhaitent améliorer leur performance au travers de leurs choix stratégiques. Ainsi nous nous interrogeons sur les modes d’intégration de la RSE par les PME à travers la mise en place de pratiques durables, ainsi que sur la performance induite. La littérature fait état de deux logiques d’action permettant d’intégrer la RSE dans les entreprises : la logique entrepreneuriale durable et la logique managériale durable. La recherche en PME présente la logique entrepreneuriale durable comme une voie privilégiée pour la prise en compte de ces enjeux. À l’issu de ces premiers éléments, nous élaborons un modèle conceptuel permettant d’évaluer l’importance de la démarche entrepreneuriale et de la logique entrepreneuriale durable dans la mise en place de pratiques durables dans la PME. Ce modèle vise également à éclairer le rôle des parties prenantes dans la démarche RSE de la PME et les répercussions sur la performance. Avant de tester ce modèle, nous développons, à partir d’une étude qualitative exploratoire et de la littérature, un indicateur de mesure de la logique entrepreneuriale durable. Le modèle conceptuel est testé ensuite par la méthode des équations structurelles sur un échantillon de 402 PME françaises. Ces données ont été récoltées par questionnaire d’enquête. Nous mettons ainsi en évidence l’importance de la logique entrepreneuriale durable dans l’intégration de la RSE dans la PME, dans une recherche de saisie d’opportunités, d’innovation ou de création de valeur économique et sociale. En revanche, l’étude ne montre ni d’effets positifs des pratiques de RSE sur la performance, ni l’influence des parties prenantes sur cette relation.

  • Titre traduit

    Sustainable logic of action and implementation of CSR in SME


  • Résumé

    This work deals with the logic of action enabling Corporate Social Responsibility (CSR) to integrate the SMEs. Today’s society is evolving because of increasing social inequalities and the growing need for the reduction of negative influences of human activity on natural environment. At the heart of these social problems, there are the corporations, which are more and more obliged to integrate sustainable development matters in the way they operate. Since the SMEs represent a consequent part of the economic fabric, it is essential for them to appropriate CSR and assimilate it in their operating methods. However, SMEs operate in a particular way, notably because they are limited in terms of resource and because they have a strong proximity with their stakeholders, which they have to sustain. Nonetheless, just like big corporations, they want to improve performance through strategic choices. In that respect, we question ourselves on how CSR is integrated in SMEs through the implementation of sustainable practices as well as the induced performance. Literature gives two logic of action enabling the integration of CSR in corporations: sustainable entrepreneurial logic and sustainable managerial logic. Research in SMEs presents the sustainable entrepreneurial logic as a preferred method for the inclusion of these matters. Starting from these first elements, we elaborate a conceptual model that allows us to evaluate the importance of entrepreneurial initiative and sustainable entrepreneurial logic in the implementation of sustainable activity in the SME. This model also aims at clarifying the stakeholders’ role in the CSR procedure in SMEs as well as the impact on performance. Before we test this model, starting from an exploratory qualitative study and literature, we develop a measurement indicator of sustainable entrepreneurial logic. The conceptual model is then tested through the structural equation on a sample of 402 French SMEs. This data was gathered thanks to a questionnaire survey. We then highlight the importance of sustainable entrepreneurial logic in the implementation of CSR in SMEs, as a way of seizing opportunities, innovating or creating social and economic value. However, the study doesn’t show any of the positive effects that CSR has on performance, nor the influence of stakeholders on this relation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.