Marchés financiers de l'Afrique centrale : changements structurels et performances

par Paul Babagnack

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Zeineddine Khelfaoui.

Soutenue le 27-06-2018

à Montpellier 3 , dans le cadre de Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec ART-DEV - Acteurs, Ressources et Territoires dans le Développement (laboratoire) et de Acteurs- Ressources et Territoires dans le Développement / ART-Dev (laboratoire) .

Le président du jury était Muriel Dufour.

Le jury était composé de Zeineddine Khelfaoui.

Les rapporteurs étaient Hervé Ndoume-Essingone, Sofiane Tahi.


  • Résumé

    La sous-région Afrique centrale, dans la perspective de poursuivre la construction de son espace économique et monétaire commun (CEMAC) conforté, a décidé de mettre en place une bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) pour le développement de son système financier commun à compétence sous régionale.Parallèlement, l’un des pays membres de la CEMAC, le Cameroun en l’occurrence dispose d’une bourse des valeurs mobilières, la Douala Stock Exchange (DSX), ayant les mêmes objectifs, mais à compétence nationale. Il se pose dès lors, des problèmes de concurrence, de compétitivité et d’efficacité. Bref un problème de performance des deux places boursières fragilisant ainsi le financement de son économie par le marché financier au détriment des potentiels bénéficiaires majeurs que sont les entreprises.Comment restructurer et réorganiser les marchés financiers de l’Afrique centrale (CEMAC) afin d’améliorer leurs performances dans le financement de son économie? Cette interrogation pose alors la problématique de la reconstruction des marchés financiers de la CEMAC. Pour répondre à cette question principale, il y a lieu de prendre en compte deux déterminants constitutifs de la CEMAC: L’Union Economique de l’Afrique centrale (UEAC)Et L’Union Monétaire de l’Afrique centrale (UMAC).Afin de s’appuyer sur quatre théories à savoir : La théorie de la zone monétaire optimale ; La Théorie de la centralité ; La théorie de la mutualisation ; La théorie du changement structurel (organisationnel).Mais aussi de manière empirique, pour savoir comment s’organise selon les modèles actuels, c’est-à-dire les standards internationaux, les différents marchés financiers à travers le monde.Pour démontrer la contrainte d’une consolidation de ces deux marchés financiers dans un même espace communautaire sur la base du modèle CODERE conforté selon le modèle organisationnel de Kurt Lewin (1940), et analyser leur performance actuelle. Le chemin emprunté de l’intégration financière de ces marchés financiers conduit vers une spécialisation bipolaire ou multipolaire de cet acteur privilégié de développement qu’est le marché financier

  • Titre traduit

    financial marcket of central africa : structural changes and performances


  • Résumé

    The sub-region Central Africa, in the perspective of continuing the construction of its economic and common Monetary Area (CEMAC) strengthened has died to set up a stock exchange of Central Africa (BVMAC) for the development of its system common financial system with subregional competence.Meanwhile, one of the member countries, in this case Cameroon has a stock exchange, the Douala Stock Exchange (DSX), with the same objectives but national competence. There are therefore problems of competition, competiveness and efficiency. In short, a problem of performance of the two stock exchanges weakening the financing of its economy by the financial market to the detriment of the major potential beneficiaries that are the companies.How to structure and reorganize the financial markets of Central Africa to improve their performance in financing its economy? This question then raises the issue of the reconstruction of CEMAC’s financial markets. To answer this main question, it is necessary to take into account two constituent determinants of CEMAC: The Economic Union of Central Africa (UEAC)And The Central Africa Monatry Union (UMAC)In order to support four theories namely: Optimal Monetary Zone theory Centrality theory Mutualization theory Structural change (organization)But also empirically, to know how is organized according to the current models, that is to say the international standards of different financial markets around the world.To demonstrate the constraint of consolidating these two financial markets in the same community space on the basic of the CODERE model is strong according to Kurt Lewin (940) model and analyze their current performance. The hain borrowed from the financial integration of these financial market leads to a bipolar or multipolar specialization of this privileged development actor that is the financial market.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?