Des idées de nature : appréhender la diversité pour refonder l'action collective

par Lucie Rousselot

Thèse de doctorat en Histoire des Idées

Sous la direction de Dominique de Courcelles.

Soutenue le 26-09-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) , en partenariat avec École normale supérieure de Lyon (établissement opérateur d'inscription) et de Institut d'Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse cherche à explorer le rôle que les perceptions culturelles peuvent jouer pour redéfinir collectivement l’action humaine envers la nature. Dans le temps long, de manière accidentelle ou intentionnelle, l’homme a globalement modifié puis progressivement détruit de manière exponentielle la nature. Or, l’étude de l’idée de nature démontre la multiplicité et la force des attachements culturels à la nature. Cette thèse cherche donc à étudier plus précisément la diversité, la multiplicité des perceptions culturelles, et dans quelle mesure celles-ci pourraient aider à redéfinir l’activité humaine envers la nature. A cette fin, les idées de nature et leurs évolutions à travers l’histoire sont étudiées dans plusieurs pays cultures afin de déterminer si et comment la diversité peut devenir un facteur de changement de paradigme. Trois pays sont étudiés à cette fin : la France, le Japon et les États-Unis, afin de dégager les perceptions culturelles uniques et d’envisager comment cette unicité peut servir à refonder l’action collective.

  • Titre traduit

    Ideas of Nature : grasping cultural diversity to redefine collective action


  • Résumé

    This thesis aims at exploring the role cultural perceptions of nature could play in redefining in depth human action towards nature. Whether on purpose or as an incidental result, humankind has since the dawn of humanity first modified then destroyed nature. Yet, when looking at cultural perceptions of nature it appears that cultures developed a strong attachment to some representations of nature. The presumption explored here is that these cultural perceptions, in their diversity, in their multiplicity, could be key to redefining our whole relation towards nature. To that effect, this thesis studies the idea of nature and its evolutions throughout history in different cultures in order to render it effective in international negotiations. Three countries are explored: France, Japan and the United States in order to isolate cultural perceptions and to understand how they can be mobilized to redefine collective action.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot . Bibliothèque électronique (Lyon).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.