Les outils langagiers, iconiques et plastiques de la presse écrite française et leur rôle dans l’éducation aux médias inhérente au choix de vote des campagnes présidentielles en France : une étude exploratoire de couvertures de journaux selon leurs promesses discursives et évolution identitaire de 2007 à 2017

par Marie-Sophie Madiba

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Nadja Maria Acioly-Régnier.

Soutenue le 11-12-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Interactions, corpus, apprentissages et représentations. Langues et littératures du monde arabe (Lyon, Rhône) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) et de Interactions- Corpus- Apprentissages- Représentations / ICAR (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Claude Régnier.

Le jury était composé de Françoise Poyet, Daniel Derivois, Evaldo Antonio Kuiava.

Les rapporteurs étaient Line Numa-Bocage.


  • Résumé

    Cette recherche vise à analyser et à interpréter les modes de construction, de diffusion et d’appropriation des sens et significations des instruments de langages médiatiques au sujet des campagnes présidentielles de 2007, 2012 et 2017 par les journaux de la presse française. Notre problématique peut s’exprimer par les deux questions suivantes : en quoi les outilslangagiers, iconiques et plastiques des couvertures de journaux constituent-ils des instruments techniques visant le choix présidentiel dans la période de 2007 et 2012 en France ? En quoi les outils de langage des médias jouent un rôle d’instruments techniques et psychologiques dans les représentations et l’appropriation des messages médiatiques par des étudiant-e-s en Sciences de l’Education au cours de la campagne présidentielle de 2017 ? Pour ce faire, nous avons analysé, comparé et interprété le réseau de relations entre les modes de construction et de diffusion des outils de langage utilisés par les journaux pour présenter des campagnes présidentielles au cours de deux périodes historiques. Une étude complémentaire nous a permisd’analyser et d’interpréter les représentations et l’appropriation des messages médiatiques par des étudiant-e-s en Sciences de l’éducation pendant la campagne présidentielle de 2017. Au plan théorique, nous nous sommes appuyée sur la théorie historico-culturelle de Vygotski (1985), la notion d’artefact de Rabardel (1995), les théories en éducation aux médias, la notion de cadre de Goffman (1991), la théorie de l’acteur-réseau de Latour (2007). Au plan méthodologique, nous avons opté pour une démarche quali-quantitative en utilisant, en particumier, les logiciels CHIC, Tropes et Iramuteq, une méthode d’analyse de contenu (Bardin, 1993) et de discours (Maingueneau, 2014) des outils de langage des couvertures de journaux. Nous avons adopté une approche méthodologique croisée intégrant la méthode d’analyse statistique implicative, une approche psycho-socio-sémiolinguistique etpragmatique. Le corpus a été constitué de 239 éditions de journaux, 293 images des unes des journaux français (20 Minutes, Métro, Lyon Plus, Le Figaro, Le Monde, et Le Progrès) et 15 entretiens réalisés auprès d’étudiant-e-s en Sciences de l’Education. Les résultats montrent que les outils de langage médiatique constituent des instruments techniques via la mise en place de différents procédés, de cadres naturels et sociaux de conceptualisation, via la mise en évidence d’une diversité de visées (pathémiques, persuasives, de faire agir, cognitives) et la nature des styles discursifs (statif, déclaratif, narratif, argumentatif). Les schèmes heuristiques et pragmatiques sont davantage sollicités en 2007 que les schèmes épistémiques dont la mise en visibilité a été renforcée en 2012. L’examen des instruments destinés à la diffusion des savoirs médiatiques non formels et informels au sujet des campagnes présidentielles montre des indices que la pensée se construit et évolue en fonction d’un contexte socio-historique donné avec des formes d’actualisation, de nouveauté et de redondance. La prise en compte d’une dimension sociale, symbolique, privée, consciente, inconsciente est intégrée à l’appropriation des instruments médiatiques mais aussi aux pratiques d’étudiants dans la formation de leurs décisions. L’analyse et l’interprétation de l’appropriation des messages médiatiques par les étudiant-e-s démontrent que la consultation et l’appropriation de ceux-ci remplissent un besoindavantage cognitif, conatif que comportemental.

  • Titre traduit

    Linguistics, iconics and plastics tools of language of the french print press and their part in the media education related to vote choice about french presidential campaigns : an exploratory study of covertures’ pictures of newspapers depending on their promises discursives and identity evolution start from 2007 to 2017


  • Résumé

    The aim of this research is to analyze and interpret form of construction, providing and appropriation of senses and meanings of mediatic languages tools about presidential campaigns of 2007, 2012 and 2017 through the french newspapers. Firstly, we wanted to know how can linguistic, iconic and plastic tools of the first page of newspapers can be considered like technictools with the aim of the presidential choice during the period 2007 and 2012. Secondly, we wanted to find out how media language tools can contribute to be psychological and technic through the representations and appropriation of mediatic messages by students in Education Science during the presidential campaign 2017? On the one hand, we have planned to analyze, compare and interpret network relation between construction and providing of tools language used by the newspapers to present presidential campaigns during two historic periods. On the other hand, a complementary study has allowed us to analyse and interpret the representations and appropriation of mediatic messages by students in Education Science. On the theoretical aspect; we based our research on historical-cultural theory of Vygotski (1985), the concept of artefact (Rabardel, 1995), media education theories, concept of frame (Goffman, 1995), the network-actor theory (2007). On the methodological aspect, we have chosen a qualiquantitative method (with the softwares CHIC, Tropes, Iramuteq), a content (Bardin, 1993) anddiscourse (Maingueneau, 2014) analysis methods of language tools of first page of newspapers. We opted for a cross-cultural approach including statistical implicative analysis, a psychosocio-semio-linguistic, semiological and pragmatic approaches. The corpus have been made up of 239 newspapers editions, 293 pictures of the first coverture of french newspapers (20 Minutes, Métro, Lyon Plus, Le Figaro, Le Monde, et Le Progrès) and 15 interviews collected from students in Education Science. The results show that media language tools can be established as technical tools through the introduction of different mechanisms, natural and social frames of conceptualization, through a hightlighting types of discourse (stative, declarative, narrative and argumentative). Heuristics and pragmatics schemes are mainly requested in 2007 than epistemics schemes which have been reinforced in 2012. The analysis of tools made for the spread of formal and informal mediatic kwnowledges or news aboutpresidential campaigns show that the thought is built and it is developed depending on sociohistorical context with form of actualisation, novelty, and redundancy. The taking into account of social, symbolic, private, conscious, onconscious dimension is involved to the mediatic tools appropriation but also with the practices of students in the construction of their decisions. Theanalysis and the interpretation of the apropriation of mediatic messages by the students in Education Science demonstrate that the consultation and the appropriation of this fulfill more a cognitive, conative than behavioural needs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.