De l'isolement social aux territoires sociables : recherche impliquée sur l'intervention sociale en milieu rural, à l'épreuve de l'innovation territoriale

par Boris Chevrot

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bruno Milly.

Soutenue le 23-11-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Centre Max Weber (Bron, Rhône ; Saint-Étienne) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) et de Centre Max Weber / CMW (laboratoire) .

Le président du jury était Gilles Herreros.

Le jury était composé de Alexandre Pagès, Jean-Luc Delpeuch.

Les rapporteurs étaient Isabelle Astier, Madeleine Akrich.


  • Résumé

    Les territoires ruraux bénéficient d’une attractivité nouvelle auprès d’une partie de la population française. Pourtant, les défis qu’ont à affronter ces territoires ne sont pas minces, dans un contexte où leurs faibles densités démographiques et de services exposent certains habitants à différentes formes d’isolement et de vulnérabilités sociales. Les intervenants sociaux des campagnes ont à composer quotidiennement leurs actions, entre des publics parfois invisibles et des institutions complexes, avec des moyens matériels souvent limités. Très peu étudiés, les phénomènes d’isolement et d’intervention sociale en milieu rural donnent pourtant à voir des pratiques qui font encore lien là où l’on ne croirait trouver que déliaison. Sur la base d’une recherche « impliquée », faisant dialoguer les théories de la désaffiliation et une sociologie des attachements, cette étude propose de penser l’intervention sociale au sein des collectivités rurales, par ailleurs institutionnellement incitées à l’innovation. A l’appui d’une immersion et d’expérimentations collectives menées durant cinq ans, cette recherche présente l’esquisse d’une organisation territoriale sociable : capacitante, connectée et réflexive.

  • Titre traduit

    From social isolation to sociable territories : involved research on social intervention in rural areas, challenged by territorial innovation


  • Résumé

    Rural areas benefit from a new attractiveness to a part of the French population. Yet, the challenges facing these territories are not small, in a context where their low population and service densities expose some people to different forms of isolation and social vulnerabilities. Rural social workers have to deal with their daily actions, sometimes between invisible public and complex institutions, with often limited material means. Not really studied, the phenomena of isolation and social intervention in rural areas yet show practices that still link where we would think to find that unbinding. On the basis of an "involved" research, bringing together the theories of disaffiliation and a sociology of attachments, this study proposes to think about social intervention in rural communities, which are also institutionally encouraged to innovate. In support of an immersion and collective experimentation carried out over five years, this research presents the outline of a sociable territorial organization: capacitive, connected and reflexive.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.