Discours, mémoires et territoires : les anciennes usines TASE et RHODIACETA entre patrimoine et oubli

par Mathias Valex

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Isabelle Garcin-Marrou et de Jean-Michel Rampon.

Soutenue le 24-09-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Equipe de recherche de Lyon en sciences de l'Information et COmmunication (Lyon) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) et de Equipe de recherche de Lyon en sciences de l'information et de la communication / ELICO (laboratoire) .

Le président du jury était Jacques Walter.

Le jury était composé de Cécile Tardy.

Les rapporteurs étaient Marie-Christine Bordeaux, Franck Bousquet.


  • Résumé

    Ce travail porte sur l’étude de la destinée matérielle et discursive post-fermeture de deux anciennes usines de textile artificiel de la région lyonnaise : les usines Tase (Textiles Artificiels Sud-Est, au sud de la commune de Vaulx-en-Velin), et Rhodiaceta (quartier de Vaise, 9ème arrondissement de Lyon), ayant toutes deux appartenu au groupe Rhône-Poulenc jusqu’à leurfermeture conjointe en 1980. L’intérêt de recherche part du constat liminaire suivant : il s’agit de deux usines de même type qui n’ont pas connu la même trajectoire, aussi bien dans l’espace que dans les discours, à partir de cette fermeture. Nous étudions alors, sur une longue période (1980-2013), le rôle de trois scènes discursives dans cette destinée différenciée, à partir del’analyse de leur existence dans les médias locaux : scène civile, scène institutionnelle, et arène médiatique. Nous analysons les presses locale (Le Progrès), associative et territoriale (presses municipales, presse de la communauté urbaine de Lyon) qui configurent les récits sur ces anciennes usines et les représentations mémorielles et patrimoniales qui leur sont attachées.L’analyse d’une contextualité multiscalaire évolutive est fondatrice de ce travail, non seulement en tant que gouvernance de la trajectoire matérielle des usines mais également en agissant comme un prédiscours structurant les récits médiatiques les prenant pour objet : contexte territorial (économique, politique), institutionnel (extension progressive de la notion de « patrimoine »), national (évolution des gouvernements, de la législation). Enfin, l’analyse médiatique est complétée par des entretiens semi-directifs contemporains auprès d’acteurs locaux œuvrant sur ces secteurs. In fine, ce travail questionne les conditions d’une mise en visibilité discursive de ces anciens tènements industriels qui leur confèrent (ou non) une reconnaissance identitaire territoriale. Les médias locaux portent alors un certain regard sur le passé par le biais d’une « reconstruction créative » qui rend possible et configure cette reconnaissance.

  • Titre traduit

    Speech, memory and territory : the old Tase and Rhodiaceta factories between heritage and oblivion


  • Résumé

    This work tackles the study of the material and discursive destiny of two old man-made textile factories in the Lyon area after their closing: the Tase factory based in Vaulx-en-Velin and the Rhodiaceta factory based in the 9th district of Lyon, which both belonged to the Rhône-Poulenc corporation until their closing in 1980.The starting point of this research was based on the fact that both factories were similar in many ways before their closing, yet haven’t followed the same path since then, neither according to space nor to speeches. We will therefore study the role of three discursive spheres in these differentiated paths from 1980 to 2013 –the civil sphere, the institutional sphere and the mediaarena- based on the analysis of their existence in the local media.We will analyze the local paper – Le Progrès - and the community press which told the stories of these old factories as well as the memories and heritage that are tied to their representation. This work is based on the analysis of a multi-scale evolving context which includes territory – economics and politics-, institutions –with the progressive extension of the notion of heritage-,and nation –the evolution of governments and of legislation. Finally, the media analysis is supplemented by semi-directive contemporary interviews of local players who work in these spheres. At the end of the day, this work questions the conditions in which a discursive representation of these old factories is supposed to have acknowledged them with a territorial identity. The local media have dealt with this issue from a certain past perspective, a creative reconstruction that fashioned this acknowledgement.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.