La construction du transnationalisme à l'épreuve des crises identitaires. : cas des migrants et descendants de migrants tunisiens votants à distance

par Itidal Fadhloun

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Paul Bacot.

Soutenue le 29-06-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Triangle, action, discours, pensée politique et économique (Lyon) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Triangle : action- discours- pensée politique et économique / TRIANGLE (laboratoire) .

Le président du jury était Sophie Béroud.

Le jury était composé de Sylvie Daviet, Mohamed-Chérif Ferjani.

Les rapporteurs étaient Bertrand Cabedoche, حاتم مراد.


  • Résumé

    Depuis la révolution de 2011, la participation politique en Tunisie s’est caractérisée par un certain « néophytisme », impliquant les transnationaux dans ces nouvelles pratiques citoyennes. Dans la présente recherche, nous nous sommes intéressée à la politisation inédite des Tunisiens à l’Etranger, depuis le pays d’accueil. Notre intérêt a porté essentiellement sur la construction du transnationalisme politique tunisien, dans un nouveau contexte de démocratisation du pays d’origine. Notre travail théorique s’est basé sur l’interdisciplinarité, qui nécessite le recours à la pluri méthodologie au niveau de l’investigation empirique. Pour ce faire, nous avons fait un état des lieux de la recherche portant sur l’évolution du transnationalisme tant sur le plan scientifique qu’institutionnel. Au moyen du Questionnaire, nous avons exploré un échantillon de 300 électeurs à distance de trois agglomérations, de la région Rhône-Alpes, différant du point de vue de la taille (nombre d’habitants) et ce au niveau, essentiellement, des motivations au vote à distance. Nous avons eu recours au guide d’entretien semi-directif, pour être en mesure d’appréhender les représentations, attitudes et identifications d’un groupe d’interviewés (militants, candidats et députés de l’Etranger résidant en France), issus de la même population-mère (les transnationaux tunisiens). Cette recherche nous a permis de constater, entre autres, une forme de liminalité caractérisant la situation transitoire des transnationaux tunisiens, au niveau du passage du disempowred à l’empowerment individuel. Dans un contexte de changement politique du pays d’origine,le néophytisme électoral de bon nombre de transnationaux tunisiens dénoterait une politisation encore en gestation.

  • Titre traduit

    The construction of transnationalism in the trial of identity crises : lhe case of migrants and descendants of Tunisians migrants voting at a distance


  • Résumé

    Ever since the 2011 Tunisian Revolution, participation in the political process amongst the citizens of Tunisia has been characterized by a high degree of neophytism. Included amongst these new participants partaking in these newly available political rights are high levels of internationally based Tunisian transnational’s. Our research is interested in the unprecedented politicization of Tunisians residing abroad away from Tunisia. Our interest focused on the construction of Tunisian political transnationalism, within a new contextual paradigm of the recent democratization of their country of origin. Our theoretical work as based upon the usage of various inter-disciplinary methods, which required the use of multi-methodological approaches for the necessary level of effective empirical investigation. To do this, we created an inventory of research on the evolution of transnationalism available both scientifically and institutionally. Utilizing the Questionnaire, we explored a sample of 300 voters from a distance of three agglomerations in the Rhône-Alpes region, differing in population size based upon the number of inhabitants residing within them. We were primarily interested in their motivations for participating in remote voting. We used the semi-directive interview method to be able to deeply understand the representations, attitudes and identities of a diverse group of interviewees. This included transnational activists, candidates, and deputies from abroad residing in France who originatedfrom the same mother country of Tunisia. This research has allowed us to notably observe, amongst other things, a form of liminality that is characteristic of the transitional situation experienced by Tunisian transnational’s politically. This is specifically seen with regards to their passage from being disempowered politically to being individually empowered. Within the context of rapid political change in their country of origin, the political and electoral neophytism of many Tunisian transnational’s isrepresentative of a politicization process still in the making.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.