L’énergie de la contestation : formes de désaccord et arènes du conflit sur le nucléaire en Lorraine

par Vincent Carlino

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jacques Walter et de Marc Lits.

Le président du jury était Marie-Gabrielle Suraud.

Le jury était composé de Jacques Walter, Marc Lits, Guillaume Courty, Claire Oger, Marieke Stein.

Les rapporteurs étaient Guillaume Courty, Claire Oger.


  • Résumé

    De la construction de centrales jusqu’au traitement des déchets radioactifs, le nucléaire ne cesse de susciter les désaccords. La thèse se focalise sur le cas de la Lorraine, qui entre dans le nucléaire français dès 1978 avec la centrale de Cattenom (Moselle) et poursuit son développement avec le projet de centre de stockage de déchets radioactifs Cigéo (Meuse/Haute-Marne). Situé à l’échelle des territoires, le travail montre comment les populations essaient d’empêcher ces projets. Cette approche questionne l’opposition classique entre « pro » et « anti » nucléaires, pour observer ce qui pose problème à ceux qui décident d’entrer dans la contestation. Pour cela, la notion de désaccord montre la diversité des oppositions à Cattenom et Cigéo, qui ne sont pas toujours menées par des écologistes. Selon leur forme, les désaccords induisent une certaine perception des situations, orientent les conduites des acteurs, produisent du sens pour ceux qui y participent ou y assistent par médias interposés. Menée en sciences de l’information et de la communication, la thèse brosse les régimes de désaccord qui marquent la contestation du nucléaire en Lorraine depuis quarante ans. Celle-ci s’organise autour de deux pôles : les controverses des « citoyens-enquêteurs » et les polémiques de militants occupants le territoire. L’enquête de terrain couplée au corpus de documents médiatiques et numériques montre que les acteurs s’expriment dans des arènes qui orientent l’action et les discours. Enfin, l’évolution de la communication vers des formes narratives comme le film ou le jeu vidéo traduisent une volonté de raconter l’histoire passée et à venir de la controverse

  • Titre traduit

    The energy of protest : forms of disagreement and nuclear conflit arenas in Lorraine


  • Résumé

    From the building of power plants through nuclear waste management, the nuclear energy never stops to cause disagreements. The thesis focus on Lorraine’s case, which stepped into the French nuclear program since 1978 with Cattenom nuclear plant (in Moselle) and continues its development with the nuclear radioactive waste disposal Cigéo (in Meuse/Haute-Marne).From the scale of territories, the work shows how people try to impeach those projects. This approach examines the classic opposition between "pro" and "anti" nuclear people. To achieve this, the notion of disagreement the diversity of Cattenom and Cigéo protests, which aren’t always led by ecologists. Depending their form, disagreements have an impact on the perception of situations, the actor’s behaviors, and produce sens for those participating or watching through media. Done in media and communication studies, the thesis covers the disagreement schemes of forty years of nuclear protest in Lorraine. These protests are built around two poles: “citizens-investigators’” controversies and activists occupiers’ polemics. The field work associated to the collection of media and digital documents shows that actors express themselves in arenas, which impact their action and discourses. Finally, communication evolves towards narrative forms, such as video and video games. It shows that actors will to tell the controversy’s past and future


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.