Analyse des effets des TIC sur l’enseignement supérieur au Maroc dans un contexte de formation en collaboration avec une université française.

par Bouchaïb Riyami

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Franck Poirier et de Khalifa Mansouri.

Soutenue le 12-07-2018

à Lorient , dans le cadre de École doctorale Santé, information-communication et mathématiques, matière (Brest, Finistère) , en partenariat avec Laboratoire des sciences et techniques de l'information- de la communication et de la connaissance (laboratoire) .

Le président du jury était Frédéric Guidec.

Le jury était composé de Khalifa Mansouri, Hanaa Hachimi.

Les rapporteurs étaient El Houssine Labriji, Philippe Trigano.


  • Résumé

    Le système éducatif supérieur au Maroc se base sur la formation traditionnelle en présentiel. Les apprenants sont obligés d’être présents à toutes les séances de cours et pendant toute leur formation. Actuellement, avec la mise à disposition de cours en ligne, comme les MOOC (Massive open online courses), et l’apparition des plateformes de gestion de contenus pédagogiques ou LMS (Learning management content) comme Moodle, de nombreux cours sont accessibles gratuitement en ligne pour les apprenants. Le suivi des cours à distance, pourrait être une solution au problème de la massification de l’enseignement supérieur au Maroc, contribuer à l’amélioration du niveau, améliorer la motivation et à l’implication des apprenants à l’utilisation des TICE (Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation). Notre recherche vise à évaluer différentes situations d’apprentissage hybride (présentiel et à distance) pour des apprenants universitaires marocains en cohérence avec un cadre théorique qui s’inspire principalement de la théorie de l’activité. Pour concrétiser nos travaux de recherche, nous avons réalisé trois expériences de formation hybride ayant recours à des MOOC. Ces expériences ont été réalisées avec quelques modules de formations universitaires dans le cadre de formations supérieures relevant du secteur public et du secteur privé. L’objectif de ces expériences était d’évaluer la motivation, la satisfaction et l’appropriation de cette nouvelle approche technopédagogique et d’émettre des recommandations aux différents acteurs (apprenants, enseignants, établissements) sur l’intégration de formations hybrides dans l’enseignement supérieur au Maroc.

  • Titre traduit

    Analysis of the effects of ICT on higher education in Morocco in a training context with a French university


  • Résumé

    The higher education system in Morocco has long been based on traditional face-to-face training. Learners are required to attend all courses sessions throughout their training. At the present time, with the availability of online courses such as MOOC (Massive Open online courses), and the appearance of LMS (Learning management content) platforms like Moodle, several courses in particular and training in general are available free of charge online. The follow-up of distance courses could be a solution to the problem of the massification of higher education in Morocco, contribute to improving the level, improve the motivation and involvement of learners in the use of ICT4E (Information and Communication Technologies for Education). Our research aims to evaluate different hybrid learning situations (face-to-face and distance learning) for Moroccan university learners in coherence with a theoretical framework that is mainly inspired by the activity theory. To concretize our research, we carried out three experiments of hybrid training using MOOC. These experiments were carried out with some university training modules as part of higher education courses in the public and private sectors. The objective of these experiments was to evaluate the motivation, satisfaction and appropriation of this new techno-pedagogical approach and to issue recommendations to the various actors (learners, teachers, institutions) on the integration of hybrid training in higher education in Morocco.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Vannes). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.