La céramique domestique : approches fonctionnelles et pratiques alimentaires à l’Âge du Fer dans l’Ouest de la Gaule d’après les données archéologiques et archéométriques.

par Charlotte Choisy Guillou

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Dominique Frère et de Marie-Yvane Daire.

Soutenue le 18-12-2018

à Lorient , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Temps- Mondes- Sociétés / TEMOS (laboratoire) .

Le président du jury était Sophie Méry.

Le jury était composé de Philippe Marinval, Marion Saurel, Julien Vieugué.

Les rapporteurs étaient Philippe Barral, Mario Denti.


  • Résumé

    Ce travail de thèse est dédié à l’étude de la Cuisine comme marqueur socioculturel, à l’Âge du Fer, à travers l’analyse du mobilier céramique. Un corpus de 1072 vases, issus de 64 sites domestiques, localisés dans les actuelles régions de Basse-Normandie et de Bretagne, a donc été constitué. Grâce à la création d’un protocole d’étude inédit, une typologie fonctionnelle de ces objets, selon la chaîne opératoire culinaire (soit du garde-manger à la table), a pu être proposée pour chaque région. Leur stabilité tout au long de la période suggère une transmission intergénérationnelle des manières de cuisiner. Les possibilités culinaires des poteries définies, la vaisselle a été confrontée aux autres données liées à l’alimentation (e.g. ressources, mobilier non céramique, structures de stockage et de combustion…). Toutes ces informations permettent de proposer un modèle alimentaire original pour chaque zone étudiée, malgré un fonds commun, tel l’emploi privilégié d’un couvert personnalisé lors du repas. Ainsi, les techniques culinaires diffèrent : le pochage semble privilégié en zone armoricaine tandis que la vaisselle des populations de l’Ouest du Bassin parisien est majoritairement adaptée aux cuissons mijotées. De plus, la présentation des mets apparaît comme une composante essentielle des sites armoricains, et ce dès la phase de préparation culinaire. À l’opposé, une utilisation du plat de cuisson comme plat de service semble typique des occupations de la Plaine de Caen. Une plurifonctionnalité raisonnée des céramiques apparaît alors, impliquant des frontières floues entre les diverses fonctions culinaires : stockage, préparation, cuisson, présentation et consommation.

  • Titre traduit

    Domestic ceramic : functional approaches and feeding practices during the Iron Age in Western Gaul according to the archaeological and archaeometric data.


  • Résumé

    This Ph.D. focuses on the cuisine as a social and cultural indicator, based on the study of Iron Age pottery. Hence 1072 potteries, from 64 archaeological sites located in the current regions of Normandy and Brittany, compose this study corpus. An original methodology enables to sort vessels between various culinary uses (i.e. from pantry to table). The results show that each area has its own functional typology, unchanged throughout the period. Moreover, this permanence of cooking items can be considered as an evidence for intergenerational transmission of cooking habits and gestures. Confronting cookware to other food-related data, such as food resources, non-ceramic artifacts, storage or combustion structures, helped design a food model specific to each studied area. Some common points were identified between the Armoricaine communities and those of the Plaine de Caen, for instance using individual sets of dishes during the meal. Nonetheless cooking methods appear to be different. Boiled technique seems specific to the Armoricaine area, whereas slow-cooked dishes as stews appear to be the most common cooking method in the Plaine de Caen area. The Breton ware allows to think that a dish exhibition is thought as soon as the cooking preparation phase begins. In contrast, the use of cooking pots as serving dishes is typical of Western Paris basin crockery. Consequently, vessels are multifunctional, demonstrating the fact that ill-defined boundaries exist between the different culinary functions: storage, preparation, cooking, presentation and consumption


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Vannes). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.