Epidémiologie des maladies cardiovasculaires en population générale rurale au Bénin : Cohorte Tanvè Health Study (TAHES)

par Salimanou Ariyoh Amidou

Thèse de doctorat en Epidémiologie

Sous la direction de Philippe Lacroix et de Dismand Houinato.

Soutenue le 29-10-2018

à Limoges en cotutelle avec l'Université d'Abomey-Calavi (Bénin) , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences Biologiques et Santé (Limoges) , en partenariat avec Neuroépidémiologie Tropicale (laboratoire) .

Le président du jury était Didier Koumavi Ekouevi.

Le jury était composé de Joël Noret.

Les rapporteurs étaient Didier Koumavi Ekouevi, Joël Constans.


  • Résumé

    Les cohortes cardiovasculaires en Afrique subsaharienne (ASS) sont rares. Sa diversité génétique et environnementale en suggère la nécessité pour mieux appréhender les spécificités des MCV et de leurs facteurs de risque (FDR). Méthodes : Une cohorte pilote a été mise en place en 2015 en milieu rural au Bénin. Les FDR ont été collectées à l’inclusion en porte à porte et les événements recueillis au quotidien par une double surveillance sanitaire et communautaire. La prévalence de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI), le retentissement électrocardiographique de l’hypertension artérielle et les représentations sociales des MCV ont également été étudiés. Résultats : La participation élevée (>95%), l’attrition faible (<8%) et la bonne adhésion de la communauté ont confirmé la faisabilité de la cohorte. L’incidence des MCV était de 5,4 pour 1000 pers-années avec un taux de mortalité à 79,2%. La prévalence de l’AOMI était de 5,5% avec une prédominance chez les hommes et les sujets de 55 ans et plus. L’hypertrophie ventriculaire gauche était 2 à 5 fois plus fréquente chez les sujets hypertendus. Les représentations sociales des MCV associaient des explications biomédicales et surnaturelles. Conclusion : Une cohorte de MCV est faisable en ASS et met en relief les spécificités des MCV au sein de la cible.

  • Titre traduit

    Epidemiology of cardiovascular diseases (CVD) in rural setting in Benin : Tanvè Health Study (TAHES) cohort


  • Résumé

    Few cohorts have been conducted in sub-Saharan Africa (SSA). Its genetic and environmental diversity suggests the need of cohorts to better understanding the specificities of CVD and their risk factors (RF). Method: A pilot cohort was set up in 2015 in a rural setting of Benin. Data for RF were collected at inclusion during a door-to-door survey and events daily through dual health and community surveillances. Prevalence of lower extremity artery diseases (LEAD), electrocardiographic impact of high blood pressure and the social representations of CVD were also studied. Results: The high participation rate (>95%), low attrition (<8%) and good community participation confirmed the feasibility of the cohort. Incidence of CVD was 5.4 cases per 1000 persons-years and the mortality rate 79.2%. Prevalence of LEAD was 5.5% and higher among men and people aged 55 years and above. Left ventricular hypertrophy was 2 to 5 times more frequent among people with hypertension. Social representations of CVD combined biomedical with supernatural explanations. Conclusion: A cohort of CVD is feasible in SSA and highlights CVD’s specificities.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.