Les mécanismes de gestion des conflits dans l'espace aquitain au haut Moyen-νge (VIII-XIIe siècle)

par Laura Viaut

Thèse de doctorat en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Jacques Péricard.

Le président du jury était Pascal Texier.

Le jury était composé de Jacques Péricard, Pascal Texier, Hélène Débax, Vincent Martin.

Les rapporteurs étaient Alexandre Jeannin, Soazick Kerneis.


  • Résumé

    Le premier Moyen Âge a longtemps souffert d’une mauvaise réputation, celle d’être une période sombre et particulièrement violente. À l’appui de nouvelles grilles de lecture, la recherche a entrepris, au cours des dernières décennies, une réévaluation de sa justice. Mais ce champ d’études est encore lacunaire, et plus encore pour l’Aquitaine. La présente étude s’attache donc à reconstituer ses cadres institutionnels et sociétaux entre le début de la période carolingienne et la fin du XIIe siècle. Une étude d’anthropologie historique du droit permet, à partir de cas concrets, de démontrer les mécanismes par lesquels les conflits pouvaient être gérés, tout en dégageant les évolutions majeures qui s’observent dans les sources. Appréhender la justice altimédiévale passe par la reconstitution des structures, des procédures judiciaires et des stratégies sociales alors déployées pour trouver une solution aux différends. Il apparaît bien vite que les juges se sont appliqués à donner des réponses aux litiges en privilégiant les accords et la paix, plus que la coercition. Leur action se situe à la croisée du droit, du social et du religieux. Dans cette perspective, il est nécessaire de regarder le Moyen Âge, non pas du dehors avec des yeux modernes, mais du dedans pour comprendre les logiques qui en soutiennent toute la structure. Cette analyse donne l’occasion de mettre en lumière les manuscrits juridiques aquitains, dont une partie est encore inédite, pour reconsidérer l’efficacité de la justice altimédiévale.

  • Titre traduit

    The settlement of disputes in early medieval Aquitania (VIIIth-XIIth centuries)


  • Résumé

    The first Middle Ages have a bad reputation, because we think that the period is dark and particularly violent. A new scientific vision has emerged during the last few decades. We can now evaluate the exercise of justice. But this approach is incomplete, especially for Aquitaine. This thesis therefore aims to reconstitute its institutional and societal frameworks between the beginning of the Carolingian period and the end of the twelfth century. A study of historical anthropology of law allows, from concrete cases, to demonstrate the mechanisms by which conflicts could be managed, while highlighting the major evolutions that are observed in the sources. To understand altimedial justice, we must reconstruct structures, judicial procedures, social strategies. It is clear that judges have privileged agreements and peace. In this perspective, it is necessary to look at the Middle Ages, not from outside with modern eyes, but from within. This analysis provides an opportunity to highlight the legal manuscripts of Aquitaine, and to question the effectiveness of justice of the High Middle Ages.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 22-06-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.