Toponymie des îles créoles de l’océan Indien

par Jean-Cyrille Notter

Thèse de doctorat en Géographie, aménagement, environnement & développement

Sous la direction de Thierry Simon.

Le président du jury était Prosper Ève.

Les rapporteurs étaient Jean-Yves Puyo, Sébastien Mustière.


  • Résumé

    Territoires français à la fin du XVIIIe siècle, les archipels des Mascareignes, Seychelles et Chagos ont connu un destin politique différent. L’ensemble de ce vaste espace insulaire, La Réunion exceptée, est devenu anglophone. On fait pourtant un constat essentiel, paradoxal en apparence : ces îles ont aujourd’hui encore une toponymie majoritairement francophone. Cette constatation est à l’origine de cette recherche, appuyée sur la constitution d’une base de données thématique et géo-référencée d’environ 6600 toponymes. À l’aide de cet outil, ce corpus toponymique est analysé suivant plusieurs critères, tels que les langues, les valeurs sémantiques, les natures et importances des éléments désignés et de la répartition spatiale. La question de l’appropriation et l’évolution des toponymes est également abordée et analysée. Ce travail constitue une base, évolutive et ouverte, pour des travaux complémentaires ultérieurs.

  • Titre traduit

    Toponymy of Creole islands in the Indian Ocean


  • Résumé

    French territories in the late eighteenth century, the archipelagos of Mascarene, Seychelles and Chagos experienced a different political destiny. All of these islands except Reunion became English-speaking. Yet today, we make an essential observation, paradoxical in appearance: these islands still have a mostly French-speaking toponymy. This ascertainment is at the origin of this research supported by a thematic and georeferenced database of about 6600 place names. Thanks to this tool, an analyse has been carried according to several criteria such as the languages, the semantic values, the natures and importance of designated elements and the spatial distribution. The question about appropriation and evolution of place names is also examined and analysed. This work constitutes a base, open and evolutive, for further works.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Réunion. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.