L'essor des médias sociaux en Chine vu à travers le prisme des transformations sociétales : analyse de la naissance et du développement du cyber-espace chinois entre 1998 et 2016

par Shuning Cui

Thèse de doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication

Sous la direction de Adrian Staii.

Le président du jury était Franck Bousquet.

Le jury était composé de Bernard Miège.

Les rapporteurs étaient Sébastien Rouquette, David Douyère.


  • Résumé

    Dans un pays comme la Chine, où fonctionne un régime politique de front unique du Parti communiste, le système médiatique est caractérisé par la propagande, la concordance des points de vue et le secret. Au fur et à mesure du développement d’Internet et des réseaux sociaux, les citoyens chinois, en particulier les jeunes, se sont saisis de cet espace public numérique pour échanger des opinions en tâchant de contourner les médias de masse dominants officiels. La mobilisation en ligne des citoyens suscite un nouveau phénomène socio-politique en Chine. Notre recherche porte sur les usages du Web par la génération post-80 et les représentations qui sous-tendent ses expressions et actions en ligne. En analysant soixante-neuf entretiens semi-directifs réalisés avec des internautes répartis en quatre catégories, nous avons observé leurs réactions vis-à-vis d’affaires publiques controversées. Nous avons particulièrement interrogé ces jeunes cyber-citoyens sur les quatre réactions possibles à la censure d’Internet : l’indifférence, le silence, l’autocensure, et surtout la résistance. Aujourd’hui, le cyberespace n’est pas seulement une plate-forme de propagande pour restaurer et maintenir l’autorité du Parti communiste, mais aussi un espace où les citoyens s’accordent ou s’opposent dans des conversations interminables en ligne et hors ligne. Cela peut pousser certaines organisations officielles ou non-gouvernementales à résoudre des problèmes sociaux et/ou politiques. Dans ce contexte, nous cherchons à analyser le rôle socio-politique de l’espace public numérique et à vérifier s’il pourrait être une variante de la sphère publique habermassienne et exercer une influence sur la démocratie électronique dans la Chine contemporaine.

  • Titre traduit

    The rise of social media in China seen through the prism of societal transformations : analysis of the birth and development of Chinese cyber-space between 1998 and 2016


  • Résumé

    In China, the political regime is the united front, which supports, reinforces the leadership of the Communist Party and makes a media system characterised by secret, propaganda and unanimity of viewpoints. With the development of the Internet, Chinese citizens, especially the younger demographic, take advantage of the online public escape to express themselves and exchange ideas, by bypassing dominant mass media. The online mobilisation of Chinese citizens raises a new and interesting socio-political phenomenon. Therefore, our research will examine the web habits of the post-80's generation and to explore the representations that underly their online behaviour. From the analysis of semi-structured interviews carried out with 69 cyber citizens, which are classified by four categories, we observed their reactions to controversial public affairs. The analysis aims to identify four possible reactions to online censorship: indifferent attitudes, silence, self-censorship, and the resistance. It is noticeable that today cyberspace is not just a propaganda platform aimed at restoring and maintaining the Communist party’s authority, but also a wide-open space where citizens agree or disagree in endless controversies online and below the line. This may push some official or non-governmental organisations to solve social and/or political problems. In this context, we seek to analyse the socio-political role of the digital public space and to verify if it could be a variant of the Habermasian public sphere and influence e-democracy in contemporary China.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 19-12-2028

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.