Luther à l’écran. La figure du Réformateur au cinéma et à la télévision en Allemagne (1911-2008)

par Ferdinand Schlie

Thèse de doctorat en Etudes Germaniques

Sous la direction de François Genton.

Le président du jury était Thomas Nicklas.

Le jury était composé de Anne Lagny, Fabrice Malkani.

Les rapporteurs étaient Herta Luise Ott, Yves Krumenacker.


  • Résumé

    En amont du 500e anniversaire de la Réforme en 2017, la question des représentations et des usages auxquels a donné lieu la figure de Martin Luther a bénéficié d’un regain d’intérêt. En témoigne l’attention portée depuis une quinzaine d’années à un domaine jusque-là peu étudié par la recherche, à savoir la présence de Martin Luther au cinéma et à la télévision. À la suite notamment des travaux d’Esther P. Wipfler, le présent travail, centré sur les productions fictionnelles et partiellement fictionnelles de langue allemande, entreprend une étude des représentations filmiques de Luther et de l’écho dont elles bénéficièrent. Un corpus de 14 films réalisés entre 1911 et 2008 donne lieu à une réflexion en trois temps. Un aperçu synthétique des discours sur Luther qui circulèrent en Allemagne des débuts de la Réforme jusqu’à l’avènement du cinéma sera l’occasion d’évoquer la constitution de Martin Luther en figure mythique et les différents investissements dont ce mythe fit l’objet. Un deuxième volet est consacré aux quatre films muets qui virent le jour entre 1911 et 1927, marqués non seulement de l’empreinte de la tradition qui les précéda mais aussi par une évolution dans laquelle se reflète la situation du protestantisme allemand et son rapport au cinéma. L’étude s’achève par une analyse des émissions télévisées consacrées au Réformateur depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, caractérisée par un retour progressif à la représentation d’une figure fondatrice positive après un début marqué de part et d’autre de la frontière allemande par une prise de distance à l’égard du mythe.

  • Titre traduit

    Luther on screen. The figure of the Reformer in German cinema and television (1911-2008)


  • Résumé

    Ahead of the 500th anniversary of the Reformation in 2017, the representation and use of Martin Luther has sparked renewed interest. This is reflected in the attention that has recently been paid to a field which, up to the last fifteen years, had not been studied very much by researchers, namely Martin Luther’s onscreen presence, both in the cinema and on television. In the wake of Esther P. Wipfler’s research, this thesis focuses on fictional and partly fictional German-speaking productions to study the film representations of Luther and their impact. A corpus of 14 films made between 1911 and 2008 will lead to a three-fold analysis: first, a synthetic overview of how Luther was seen and discussed in Germany from the beginnings of the Reformation until the birth of cinema will shed light on the making of Martin Luther into a mythical figure and on the manifold meanings with which this myth was invested. The second part of this work will be dedicated to the four silent movies directed between 1911 and 1927: while upholding established traditions, they also revealed the evolution of the situation of German Protestantism and its relationship with cinema. This thesis will close with an analysis of the television shows centred on the Reformer since the end of World War II. After initially distancing themselves from the myth on both sides of the German border, these shows marked a progressive return to the representation of a positive founding figure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.