La chanson algérienne contemporaine : Variations sociolinguistiques et littéraires

par Omar Ikhlef

Thèse de doctorat en Lettres et arts spécialité langue française

Sous la direction de Claude Fintz.

Le président du jury était Marinette Matthey.

Le jury était composé de Marielle Rispail, Marine Totozani.

Les rapporteurs étaient Hakim Menguellat, Annemarie Dinvaut.


  • Résumé

    La présente thèse se donne pour objectif d'observer le contact des langues en Algérie tel qu’il est actualisé dans la chanson populaire algérienne. Nous nous intéressons plus spécialement à la chanson contemporaine algérienne, représentée par une nouvelle vague de chanteurs, et à leur tête les groupe de jeunes chanteurs tels El Dey, Djmawi Africa, Freeklane, Labess, Index et Harmonica, sans oublier les chanteurs ayant choisi une carrière solo, à savoir Fikka Ganja, Akil D. ou encore Ali Amrane qui font partie de notre corpus.Nous avons débuté par une analyse sociolinguistique de la répartition des langues, dans 36 chansons, pour saisir à la fois le statut et les fonctions, tant sociolinguistiques que littéraires, des différentes langues utilisées.Onze langues sont juxtaposées dans notre corpus, dont les plus importantes, en termes d’usage, sont l’arabe algérien, le kabyle, le français, l’arabe moderne, l’espagnol, le portugais et l’anglais. L’usage de ces langues conjointement aboutit le plus souvent à l’apparition des phénomènes transcodiques et, à leur tête, les alternances codiques, les emprunts, le code mixing et les interférences. Ceux-ci témoignent également de la variation que subit leur langage. En effet, les énoncés produits subissent quelquefois des variations qui affectent les langues cibles sur le plan grammatical. Cette variation grammaticale n’est pas pour autant dénuée de sens ni d’effets stylistiques et poétiques.Ces effets permettent aux artistes de traiter des sujets sensibles avec plus ou moins de recul énonciatif. Autrement dit, ils font appel à des structures linguistiques chargées de contenu ironique et humoristique pour exprimer leur dépit de la situation, aussi bien économique que sociopolitique, de l’Algérie. Cela n’exclut pas aussi une posture frontale de leur part pour haranguer les responsables de ce chaos que connaît l’Algérie.Ces langues leur permettent ainsi de prendre position non seulement pour dénoncer les dérives du pouvoir, mais également pour affirmer leur identité qui se perçoit à travers ce métissage linguistique. Nous voulons, pour finir, révéler les raisons, tant linguistiques que littéraires, de l’usage alterné des langues dans la chanson contemporaine algérienne.Ce contact de langues n’est pas exempt en effet de contenu imaginaire, lié spécialement au désir ardent de ces jeunes de s’exprimer, allant ainsi à l’encontre des tabous dressés par la société. Il est considéré comme une échappatoire que prennent ces chanteurs pour traiter des problématiques sociétales.

  • Titre traduit

    'The contemporary algerian song : Sociolinguistic and literary variations'


  • Résumé

    The present thesis aims to observe the contact of languages in Algeria as it is updated in the Algerian folk song. We are especially interested in Algerian contemporary song, represented by a new wave of singers, and at their head the group of young singers such as El Dey, Djmawi Africa, Freeklane, Labess, Index and Harmonica, without forgetting the singers who chose a solo career, namely Fikka Ganja, Akil D. or Ali Amrane who are part of our corpus.We began with a sociolinguistic analysis of the distribution of languages, in 36 songs, to capture both the status and the functions, both sociolinguistic and literary, of the different languages used.Eleven languages are juxtaposed in our corpus, the most important of which, in terms of use, are algerian language, kabyle language, french, modern arabic, spanish, portuguese and english. The use of these languages together usually leads to the appearance of transcodic phenomena and, at their head, code switching, borrowing, code mixing and interference. These also testify to the variation that their language undergoes. Indeed, the statements produced sometimes undergo variations that affect the target languages grammatically. This grammatical variation is not without meaning or stylistic and poetic effects.These effects can be treated with artists or with less enunciative hindsight. In other words, it uses linguistic structures, but also the economy of the situation, both economic and socio-political, of Algeria. This does not exclude also a frontal posture on their part to harangue those responsible for the chaos that Algeria is experiencing.These languages allow them to take a stand not only to denounce the excesses of power, but also to assert their identity which is perceived through this linguistic miscegenation. We want, finally, to reveal the reasons, that the languages than the literary ones, of the alternative use of the languages in the Algerian contemporary song.This contact of languages is not exempt from the imaginary content, especially related to the desire of these young people to express themselves, thus going against the taboos set by society. It is considered a loophole that these singers to deal with societal issues.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.