Variantes graphiques numériques dans le contexte libanais : Description sociolinguistique des pratiques et des représentations

par Bariaa Skaf

Thèse de doctorat en Sciences du langage Spécialité Linguistique Sociolinguistique et Acquisition du langage

Sous la direction de Marinette Matthey et de Carla Serhan.

Le président du jury était Claudine Moïse.

Le jury était composé de Cyril Trimaille, Lily Dagher.

Les rapporteurs étaient Marielle Rispail, Jean-Christophe Pellat.


  • Résumé

    Les technologies numériques et multimédia favorisent, dans divers contextes sociolinguistiques, l’apparition de modes de communication écrite présentant des spécificités linguistiques et graphiques (Crystal, 2001) que nous nommons, dans le cadre de notre recherche, variantes graphiques numériques (VGN). Les échanges écrits électroniques que nous analysons ont été menés par des préadolescents (8 à 11 ans), des adolescents (14 à 16 ans), de jeunes adultes qui poursuivent leurs études universitaires (18 à 26 ans) et des adultes (28 à 63 ans). Tous ces scripteurs utilisent majoritairement le dialecte libanais, le translittèrent au moyen de graphèmes latins et complètent ces derniers par des chiffres pour représenter les phonèmes qui n’ont pas de correspondance dans ce système graphique. Ils enrichissent leur messagerie instantanée multilingue en recourant à des abréviations, des sigles, des rébus basés sur une écriture phonétique et à bien d'autres procédés graphiques qui miment l’oralité. Ils partagent un même code, celui de l’écrit, mais leurs échanges électroniques se font dans une forme qui rappelle l'oral spontané, comme le montrait déjà Anis (1999). Ils se servent de divers moyens pour rendre compte de la multimodalité inhérente aux échanges verbaux en face-à-face et constitutive de l’interaction.En raison du trilinguisme du contexte libanais de notre étude, ces usages numériques sont associés également à des pratiques plurilingues (Lüdi et Py 2002,) ou translanguaging (Garcia, 2009). Nous analysons également les implications et les modalités de contact entre l’arabe, le français et l’anglais.Parallèlement à ces descriptions formelles, nous documentons la diversité des contextes et des modalités d’usage des VGN au nord Liban. Cette étude permet de montrer la distribution des VGN et des formes de contacts dans différents types d’écrits comme les messages numériques et non numériques, privés et publics, synchrones et asynchrones, formels et informels sur Facebook. Nous complétons ces analyses d’échanges par des écrits d’élèves, recueillis auprès de 13 étudiant.e.s fréquentant des écoles et des universités privées et publiques. Ces derniers écrits montrent la diffusion des VGN de la communication électronique dans les écrits papier à usage privé.Notre corpus contient enfin des enseignes et des menus de restaurants et de cafés-trottoirs, des publicités, des captures d'écran, des titres de chansons de chanteurs libanais, des programmes télévisés de chaines libanaises, des manuels de parler libanais, un roman, des articles de presse et aussi des photos prises dans un jardin publique et dans une école publique. Notre thèse démontre que les VGN ont acquis une visibilité importante dans la société libanaise, devenant selon la formule d’Henri Boyer « un objet linguistique médiatiquement identifié » (Boyer, 1997) et qu’elles se diffusent maintenant indépendamment des supports. Ces VGN témoignent d'un mode d’écrit vernaculaire reconnu et utilisé par la société libanaise dans des contextes autres que numériques. Ainsi, notre enquête montre que les VGN ne sont plus limitées aux adolescents et à la jeunesse qui les ont véhiculées au départ mais concernent toutes les tranches d'âge. Elles sont désormais un moyen de communication recherché pour atteindre un public de plus en plus large.Nous avons également mené une enquête par questionnaire auprès des scripteurs qui ont fourni des messages numériques et/ou non numériques, et d’enseignants et de professeurs des secteurs publique et privé confrontés aux VGN. Ces questionnaires ont été complétés par des entretiens réalisés avec 11 scripteurs appartenant aux différentes catégories d'âge considérées. Cette enquête nous a permis d'étudier les représentations des scripteurs, utilisateurs ou non des outils numériques, usagers ou non des VGN. Elle révèle l'importance de la variation interindividuelle et situationnelle et les représentations ambivalentes que les Libanais ont de ces VGN.

  • Titre traduit

    Digital graphic variants in the Lebanese sociolinguistic context : sociolinguistic description of uses and representations


  • Résumé

    The digital and multimedia technologies favor, in various sociolinguistic contexts, the emergency of written communication modes presenting linguistic and graphic specificities (Crystal, 2001) that we name, in our research, digital graphic variants (VGN). The electronic written exchanges that we are studying were conducted by writers from different age groups (pre-teens, adolescents, young adults students, and adults from 28 to 63 years old). All these writers mainly use the Lebanese dialect; they transliterate it through the means of Latin graphemes and add numbers to transcribe Arabic phonemes that have no match in this writing system. They enrich their instant multilingual messages by using abbreviations, acronyms, phonetic-based rebuses and many other graphic process that mimic orals. They share the same code, that of written, but their electronic exchanges are conducted in a form that evokes the spontaneous oral, as it has already been shown by Anis (1999). They use different means to compensate the lack of multimodality, which is known to be so relevant for face-to-face interaction.Due to the trilingualism of the Lebanese context, these digital usages are also associated with multilingual practices (Lüdi and Py 2002,) or translanguaging (Garcia, 2009). We also analyze the implications and modalities of contact between Arabic, French and English.In parallel with these formal descriptions, we are provide new descriptions of wide range of contexts and modalities of the use of VGN in the north of Lebanon. This study shows the distribution of VGN and forms of contact in different types of writing such as digital and non-digital messages, private and public, synchronous and asynchronous, formal and informal on Facebook. We complete these exchange analyzes with student writings, done by 13 students attending private and public schools and universities. These last writings show the diffusion of the VGN from the electronic communication towards the paper writings for private use.Our open corpus finally includes different kinds of public writing as signs and menus of restaurants and sidewalk cafes, commercials, screen shots, Lebanese singers' song titles, Lebanese channel television programs, Lebanese textbooks, a novel, press articles and also photos taken in a public garden and in a public school. Our dissertation demonstrates that VGN have gained significant visibility in Lebanese society, becoming, as Henri Boyer (1997) writes, “a linguistic object under the scope of the media”, and that they are now widespread regardless of the media. These VGN testify a mode of vernacular writing recognized and used by the Lebanese society in contexts other than digital. Thus, our survey shows that VGN are no longer limited to adolescents and youth who initially used them, but include all age groups. They are now a means of communication sought to reach a wider audience.We also conducted a questionnaire survey of script writers who provided digital and / or non-digital messages, and teachers and professors from the public and private sectors facing VGN. These questionnaires were supplemented by interviews with 11 writers belonging to different age group. This survey allowed us to study the representations and attitudes of the writers, users or not of the digital tools, users or not VGN. This reveals the importance of the interindividual and situational variation and the ambivalent representations that the Lebanese have of these VGN.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.