Analyse de la contribution d’un nouvel usage des réseaux sociaux numériques à la connaissance organisationnelle : la curation de contenu

par Laura Ghebali-Boukhris

Thèse de doctorat en Sciences de gestion. Prospective, innovation, stratégie, organisation

Sous la direction de Cécile Dejoux.

Soutenue le 22-05-2018

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l'action (Paris) (laboratoire) , Else & Bang (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine) (entreprise) et de Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l'action / LIRSA (laboratoire) .

Le président du jury était Yvon Pesqueux.

Le jury était composé de Maria Mercanti-Guérin, Hervé Kabla.

Les rapporteurs étaient Sabrina Loufrani, Imed Boughzala.


  • Résumé

    Les recherches en Sciences de Gestion et Sciences des Systèmes d'Information ont proposé diverses analyses des bénéfices des réseaux sociaux et de leurs processus d’adoption. Toutefois, les usages des réseaux sociaux sont multiples et chacun mériterait d’être approfondi. En particulier, la curation digitale est une pratique qui s’impose comme un objet de recherche particulièrement pertinent. Il propose une nouvelle utilisation des réseaux sociaux numériques, potentiellement bénéfique à l’entreprise. Ainsi, il est proposé de rapprocher les notions de curation, réseaux sociaux numériques et connaissance organisationnelle au travers de la problématique suivante : en quoi l’usage professionnel de la curation sur les réseaux sociaux permet-il d’améliorer les connaissances organisationnelles ? Pour y répondre, cette question a été articulée en trois sous-problématiques, permettant trois différents niveaux d’analyse. La première aborde les facteurs influençant l’adoption de la pratique de curation par l’individu ; la deuxième propose d’analyser l’intérêt des réseaux sociaux en tant qu’outil de support pour effectuer la curation de contenu ; la dernière associe les deux notions de curation et réseaux sociaux dans le cadre organisationnel, afin d’en comprendre ses bénéfices. Les cadres théoriques de la richesse des médias, la présence sociale, l'UTAUT et le model SLAM de l'apprentissage organisationnel ont été mobilisés à cet effet. Un questionnaire récoltant 841 réponses et 14 entretiens semi-directifs ont permis de confirmer la présence d'un lien positif entre l'adoption de l'usage de la curation sur les réseaux sociaux et l'amélioration des connaissances individuelles et collectives. Afin qu’elles puissent être converties en connaissances organisationnelles, il a été prouvé que les flux informationnels de l'entreprise doivent être alignés avec les différents niveaux de stock de connaissances.

  • Titre traduit

    The added value of social network curation for organizational knowledge


  • Résumé

    Research in Management Science and Information Systems has proposed a series of work centered around the benefits of social networks for individuals and the adoption process that it entails. However, social network uses are numerous and each of them deserve in-depth studies. Specifically, the practice of content curation becomes truly relevant in a context of digital transformation. It proposes a new social network use that can benefit the organization. Thereby, the research opts to gather the concept of social network, curation and organizational knowledge through the following question: how does profesionnal content curation on social network participate to organizational knowledge ? This question has been sub-divided into three questions, allowing different multi-level analysis. The first one questions the influencing factors of social network curation for individuals ; the second one interrogates the benefit of using social network tool to operate content curation ; the third one combines both concepts in an organizational context with the aim of clarifying its benefits. Media Richess Theory, Social Presence Theory, UTAUT and SLAM Framework has been used to bring an answer to them. 841 questionary respondants along with 14 semi-directional interviews sufficed to confirm positive link betwen the adoption of social network curation and improvement of individual and collective knowledge. To reach organizational knowledge, the research demonstrates that informatio flows and the different stocks of knowledge need to be aligned.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.