Mémoires d’un ministère : Une analyse secondaire de l’enquête orale du Service d’histoire de l’éducation (c.1950-c.2010)

par Bénédicte Girault

Thèse de doctorat en Histoire - Cergy

Sous la direction de Patrick Garcia.

Soutenue le 08-12-2018

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED DSH - Droit et Sciences Humaines , en partenariat avec AGORA (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-François Chanet.

Le jury était composé de Patrick Garcia, Emmanuelle Picard.

Les rapporteurs étaient Florence Descamps, Jean-François Condette.


  • Résumé

    De 1991 à 2014, le Service d’Histoire de l’Éducation a mené une enquête orale sur le ministère de l’Éducation nationale depuis la Libération. La perspective était double : cerner le processus de décision du ministère et patrimonialiser la mémoire des cadres de l’institution. De cette entreprise résultent 283 entretiens qui représentent plus de 1100 heures d’enregistrement. À partir de ce corpus, cette thèse explore l’hypothèse que les biais régulièrement décriés des archives orales peuvent devenir une féconde ressource pour les historiens. L’objet central de ce travail est donc la source elle-même, dont la déconstruction doit permettre de comprendre une forme de production mémorielle qui se présente comme au service de l’histoire et des historiens. Faire l’histoire de cette enquête revient d’abord à retracer celle d’un moment historiographique dans les années 1990, à partir de l’analyse critique du projet et des pratiques des enquêteurs. Le dispositif de l’enquête assigne les acteurs à une certaine fonction au sein de l’institution, à partir de laquelle est co-construite une histoire de l’Éducation nationale « d’en haut ». La question est alors de saisir comment, ministère après ministère, s’articulent expériences subjectives et histoire(s) collective(s), entre le temps de l'événement et le moment du témoignage, dans une dialectique continue avec l'histoire de l'éducation en train de s'écrire. Enfin, à l’instar des autres ministères, la période couverte par l’enquête est celle de la conquête de l’État par les administrateurs de profession issus de l’ENA. À l’Éducation nationale, les universitaires et les acteurs venus du terrain sont contraints de céder le pas. En identifiant ces mémoires concurrentielles et leurs dynamiques à partir des discours, des régimes de justification et des ordres de grandeur qui les singularisent, cette thèse entend finalement participer à l’analyse des écologies des professions dans le cadre d’un ministère.

  • Titre traduit

    Memories of a Ministry : A secondary analysis of the oral investigation conducted by the French Service d'Histoire de l'Education (c. 1950- c. 2010)


  • Résumé

    From 1991 to 2014, the French Service d’Histoire de l’Education conducted a large oral investigation into the activities of the Ministère de l’Education Nationale since the end of WWII. Its purpose was twofold: identifying the decision-making processes of the ministry’s officials, and creating an archive from the testimonies of the institution’s executives. From this endeavour came 283 interviews that make up more than 1100 hours of recordings. This doctoral thesis draws on this corpus to explore the hypothesis that the biases commonly attributed to oral archives can turn out to be fertile ground for historians. The recordings themselves therefore form the main object of this work: by deconstructing them, it should be possible to understand how this type of memory-based production may contribute to the writing of history, and be of use to historians. Tracing back the history of this survey first involves delving into the historiographical agenda of the 1990s through the critical analysis of the project and of the interviewers’ practices. The survey was thought out in such a way that its participants were assigned to a specific function in the institution, forming the basis for a top-down, yet collective writing of the Education Nationale’s history. The question is then to grasp how, one ministry after another, personal experiences and shared memory/ies come together between the time of the events and the time when people testified, contributing to a wider dialectic of the history of education as it was being written. Finally, like in the other ministries, the period the survey spans coincides with the domination of the State by professional administrators out of the National School of Administration (ENA), forcing the academics and the professionals within the Education Nationale to step down. By pinpointing these competing recollections and their dynamics through the study of the discourse, the means of justification, and the orders of worth that set them apart, this thesis aims to contribute to the analysis of the ecology of the professions within a ministry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.