Analyse diachronique du Trésor de la Langue Française et de l'Oxford English Dictionary : le traitement des emprunts

par Sabine Albert

Thèse de doctorat en Sciences du langage - Cergy

Sous la direction de Jean Pruvost.

Soutenue le 17-12-2018

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec Lexiques, Textes, Discours, Dictionnaires : Centre Jean Pruvost (Université de Cergy-Pontoise, Val d'Oise) (laboratoire) et de Lexiques- Textes- Discours- Dictionnaire - Centre Jean Pruvost / LT2D (laboratoire) .

Le président du jury était Christophe Rey.

Le jury était composé de Jean Pruvost, Christine Jacquet-Pfau, Fabrice Antoine.

Les rapporteurs étaient Natalie Kübler, Danh Thành Do-Hurinville.


  • Résumé

    ANALYSE DIACHRONIQUE DU TRÉSOR DE LA LANGUE FRANÇAISEET DE L’OXFORD ENGLISH DICTIONARY :LE TRAITEMENT DES EMPRUNTSRÉSUMÉIl n’est pas de langue dont le lexique ne s’enrichisse au gré des emprunts, qui permettent d’accroître et de renouveler le fonds lexical au fur et à mesure que se développent les relations entre les pays et entre leurs cultures. Les langues anglaise et française, en raison de leur rayonnement sur tous les continents, ont acquis un contingent très important de mots venus d’ailleurs, qu’elles se sont en outre souvent partagé. En effet, du fait de leur proximité géographique et d’une histoire commune d’une grande richesse, l’anglais et le français ont été amenés à s’interpénétrer pendant plus de dix siècles. Nous avons voulu, dans cette étude, montrer l’impact des emprunts sur les deux langues, et analyser la façon dont ils sont traités dans les dictionnaires les plus extensifs qui soient de part et d’autre de la Manche : le Trésor de la Langue Française et l’Oxford English Dictionary.Dans une première partie, nous étudions la constitution des lexiques anglais et français au fil du temps en fonction des apports étrangers, avant de définir la notion même d’emprunt et d’en montrer la complexité. Enfin, nous présentons le corpus sur lequel repose ce travail.La seconde partie est consacrée à la présentation du Trésor de la Langue Française et de l’Oxford English Dictionary. Après avoir retracé l’histoire des dictionnaires de langue et la genèse de ces deux dictionnaires, leurs caractéristiques sont mises en évidence et leur constitution finement analysée, tant sur le plan macrostructurel que sur le plan microstructurel. Nous avons également montré les atouts que représente leur informatisation.La dernière partie s’arrête plus précisément sur le traitement des emprunts en fonction de leur type dans ces ouvrages et sur les indications données à leur sujet, avant de faire porter l’accent sur les particularités propres au traitement des emprunts et sur les difficultés inhérentes à la description lexicographique des mots venus d’ailleurs.

  • Titre traduit

    The Trésor de la Langue Française and the Oxford English Dictionary : a diachronical analysis of loan-words


  • Résumé

    THE TRÉSOR DE LA LANGUE FRANÇAISE ANDTHE OXFORD ENGLISH DICTIONARY :A DIACHRONICAL ANALYSIS OF LOAN-WORDSABSTRACTThere is no language that does not expand thanks to loan-words : they permit the lexical stock to get richer and refreshed as are developed the relationships between cultures and countries. English and French languages, since they have been spreading over all continents, have acquired a lot of words from other horizons, that, moreover, they often shared. Actually, we can but notice that their geographic proximity and the richness of their history have aroused an important interpenetration during more than ten centuries. That is why we wanted to show, in this study, the impact of loan-words on both languages, and to analyse the way the most extensive dictionaries on either side of the Channel — the Trésor de la Langue Française and the Oxford English Dictionary — dealt with them.In the first part of this work, we study how French and English lexicons were built up over the course of time according to foreign contributions, and we define the very notion of loan-word in order to show how complex it is. Afterwards, we present the corpus on which rests this study.The second part is dedicated to an exhaustive presentation of the Trésor de la Langue Française and of the Oxford English Dictionary. After a recounting of language dictionaries and of the creation of those two dictionaries, their main features are highlighted and their constitution accurately examined, as well macrostructurally as microstructurally. We also point out the advantages of their informatisation.In the last part, we observe more precisely how the different types of loan-words are reported and what kind of indications are given about them. Then, we point out the distinctive characteristics of the way loan-words are dealt with and the lexicographical difficulties in describing words from elsewhere.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.