Le surréalisme déplacé : Inventaire, établissement et étude des œuvres des surréalistes exilés au Mexique

par Karla Segura Pantoja

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée - Cergy

Sous la direction de Catherine Mayaux et de Gustavo Guerrero.

Le président du jury était Karim Benmiloud.

Le jury était composé de Catherine Mayaux, Gustavo Guerrero, Gesine Müller.

Les rapporteurs étaient Dominique Carlat.


  • Résumé

    Cette thèse explore et analyse l’œuvre littéraire et artistique de plusieurs artistes et écrivains qui ont eu un lien avec le mouvement surréaliste et se sont exilés au Mexique. Les œuvres de Remedios Varo, Leonora Carrington, Wolfgang Paalen, Alice Rahon, Kati Horna, José Horna, Benjamin Péret, César Moro et Luis Buñuel sont pour plusieurs méconnues ou peu accessibles au grand public. Leurs archives sont dispersées dans le monde et parfois ignorées. Nous avons entrepris de reconstituer une chronologie de cet épisode spécifique de leur vie, d’inventorier leurs œuvres, en particulier celles des années d’exil au Mexique (1938-1963), de montrer le dialogue esthétique qui s’est créé dans le moment exceptionnel de leur rencontre au Mexique, à la fois à partir de leur passé surréaliste et du cœur même de l’expérience exilique qu’ils partagent. Les préoccupations, les activités et les relations qui rapprochent ces artistes conduisent à s’interroger sur la possible définition d’un mouvement. Leurs interactions amicales et artistiques suggèrent, pour un temps au moins, la détermination de points communs esthétiques, littéraires et culturels. Le creuset créatif de leur exil commun est aussi un point de départ pour analyser la réception de ces œuvres et se demander s’il existe une poétique de l’exil spécifique à ces artistes qui ont vécu en proximité sur le sol mexicain. Pour traiter cette question, cette thèse analyse les représentations communes à ces artistes et observe le rôle déterminant qu’ils ont sur l’art et la littérature latino-américains de la seconde moitié du XXe siècle.

  • Titre traduit

    Displaced surrealism : Inventory, establishment and study of the surrealist exiles' literary and artistic work in Mexico


  • Résumé

    This thesis intends to explore and analyse the literary and visual work of a number of exiled artists and writers who have a particular link with the surrealist movement, and fled to Mexico. Several elements of the work of Remedios Varo, Leonora Carrington, Wolfgang Paalen, Alice Rahon, Kati Horna, José Horna, Benjamin Péret, César Moro and Luis Buñuel are often unknown or rarely accessible to a large public. Their archives are scattered around the world and are often ignored. Our aim is to establish a chronological reconstitution of their lives, to inventory their work –particularly from 1938 to 1963, focusing on the exile phase – as well as to examine the aesthetic dialogue between them. The basis, activities and relationships that connect these artists come not only from their surrealist past but also from the exile they share; nevertheless, their interactions challenge their connection as a group. Their artworks communicate with each other and their exile is our starting point in order to analyse the reception of these works. Is there an inherent poetry of the exile in the work of these artists? We will answer this question by studying their common representations and by observing their strong influence in Latin American art and literature from the second half of the 20th century.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.