La position de la France à l'égard de la question libyenne 1943-1952

par Abdelnaser Ashtiewi

Thèse de doctorat en Histoire - Cergy

Sous la direction de Éric Vial.

Le président du jury était Laurent Cesari.

Le jury était composé de Éric Vial, Jenny Raflik.

Les rapporteurs étaient Brigitte Krulic, Frédéric Attal.


  • Résumé

    La position de la France à l’égard de la question Libyenne 1943-1952Cette étude a pour but d’analyser et retracer l’évolution de la position de la France vis-à-vis d’une Libye unie et indépendante lorsque la France était l’un des décideurs du règlement de cette question, notamment avec sa présence au Fezzan (1943-1952). Nous avons montré, dans un premier temps, comment la position française était concentrée sur son empire et voulait faire des compromis en cette époque coloniale, en particulier avec l’Italie. La Seconde Guerre mondiale modifia la situation, une partie de la Libye devint française. La position française oscillait alors entre être pour ou contre l’indépendance. Les députés de l’Assemblée nationale française, ayant d’autres préoccupations, étaient peu intéressés par la question. La France avait compté sur des compromis de l’ONU qui se soldèrent par un échec. La solution fut d’accorder l’autonomie à chaque territoire composant la Libye. D’un côté, la France restait hostile à l’indépendance et de l’autre, elle voulait créer une Union française. Comprendre cette position d’une France à deux visages, l’un colonial et l’autre libre, face à cette question libyenne est le cœur de notre sujet. Enfin, l’échec des quatre puissances à trouver un accord commun ne fit qu’aggraver la politique de la France. L’ONU adopta une Résolution selon laquelle la France était contre l’indépendance depuis son installation au sud libyen. Il fut décidé qu’un commissaire aiderait la Libye à s’acheminer vers l’indépendance et à mettre en place des institutions gouvernementales. En conséquence, la France était hostile à l’indépendance, surtout à cette période. Elle craignait probablement soit de perdre son empire africain au profit des autres puissances, soit elle voulait organiser une politique qui lui assurât une belle sortie de ces territoires.Mots-clés : France, Libye, position, Seconde Guerre mondiale, indépendance, ONU, empire africain.

  • Titre traduit

    The position of France towards the Libyan question of 1943-1952


  • Résumé

    The position of France as regard the Libyan question 1943-1952This study aims at analysing and relating the evolution of the position of France towards a united independent Libya when France was one of the decision-makers to solve that issue, particularly with its presence on the Fezzan (1943-1952). We have shown at first how the French position was concentrated on its empire and wanted to make compromises at that colonial period with Italy. The Second World War modified the situation; a part of Libya became French. Thus, the French position oscillated between being for and against independence. The French representatives of the National Assembly having other concerns paid little interest in the issue. France had expected compromises with the UNO which were unsuccessful. The solution was to grant autonomy to each territory composing Libya. On the one hand, France stayed hostile to independence; on the other hand, they wanted to create a French union. Understanding the position of a two-faceted France, colonial and free, as to the Libyan issue is the crux of the matter. Lastly, the failure of the Four Allied Powers to find a common agreement only worsened French politics. The UNO adopted a Resolution according to which France had been against independence since its settlement in the south of Libya. It was decided that a commissioner would help Libya become independent and set up governmental institutions. Therefore, France was hostile to independence, above all at that period. They probably feared either to lose their African empire to the benefit of the other powers or they wanted to organise a policy that would assure them an excellent departure from those territories.Link words: France, Libya, position, The Second World War, independence, UNO, African empire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.