Figure d’auteur et modernisation du discours des sujets exclus : la trajectoire des écrivains Gloria Stolk et Juan Rulfo

par Carmen Vivas Lacour

Thèse de doctorat en Etudes hispanophones - Cergy

Sous la direction de Gustavo Guerrero.

Soutenue le 01-02-2018

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec Laboratoire Lexiques, dictionnaires, informatique (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) (laboratoire) et de Lexiques- Dictionnaires- Informatique / LDI (laboratoire) .

Le président du jury était Karim Benmiloud.

Le jury était composé de Gustavo Guerrero, Frédérique Langue, Purificación Fernandez Rodriguez.

Les rapporteurs étaient Annick Louis.


  • Résumé

    L’objectif de cette recherche est d’étudier comment le champ littéraire latino-américain des années 50 est devenu un lieu de création symbolique alternatif. Le projet de modernisation en Amérique latine a abouti au questionnement de la représentation des sujets. Certains discours ont ainsi essayé d’intégrer des minoritaires en leur donnant la parole, comme par exemple les femmes et les paysans. Le champ littéraire a donc ouvert des espaces pour des individualités désireuses de participer à la construction d’un nouveau projet de nation, où des identités hétérogènes seraient acceptées. Dans cette perspective, nous nous intéresserons à l’œuvre de deux écrivains, Gloria Stolk et Juan Rulfo, qui dans les années 50 au Venezuela et au Mexique, ont réussi à construire un nouvel espace de création plurielle et à transformer la figure d’auteur. Notre analyse porte sur deux niveaux : l’un sur le discours de chacun et l’autre sur leur profil. D’une part, ils élaborent leur fiction sur la base de sujets qui les concernent. D’autre part, ils émergent en tant qu’auteurs avec de multiples facettes.

  • Titre traduit

    The Figure of the Author and Modernization of the discourse of excluded subjects : the Trajectory of Gloria Stolk and Juan Rulfo


  • Résumé

    This research centers its study in how the Latin-American literature in the 50’s became a place of alternative symbolic creation. The modernization project in Latin-America resulted in the questioning of the subject representation. Some speeches intended to combine minorities, like women and peasants. The literary field has thus opened space for individuals willing to participate in the development of new project of nation, where diversity would be accepted. From this perspective, we are interested in the work of the Venezuelan writer Gloria Stolk, and Mexican Juan Rulfo. During the 50’s, they were able to establish a new space that diversify and transform the traditional role of the author. The analysis in this study considers two dimensions: the speeches and the profiles of these two authors. On one side they developed fiction around characters of their interest, on the other side they emerged as authors with multiple roles


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.