Tools for the paraxial optical design of light field imaging systems

par Lois Mignard-Debise

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Xavier Granier et de Patrick Reuter.

Le président du jury était Céline Loscos.

Le jury était composé de Ivo Ihrke.

Les rapporteurs étaient Hendrik Lensch, François Goudail.

  • Titre traduit

    Outils de conception en optique paraxiale pour les systèmes d'imagerie plénoptique


  • Résumé

    L'imagerie plénoptique est souvent présentée comme une révolution par rapport à l'imagerie standard. En effet, elle apporte plus de contrôle à l'utilisateur sur l'image finale puisque les dimensions spatiales et angulaires du champ de lumière offrent la possibilité de changer le point de vue ou de refaire la mise au point après coup ainsi que de calculer la carte de profondeur de la scène. Cependant, cela complique le travail du concepteur optique du système pour deux raisons. La première est qu'il existe une multitude d'appareils de capture plénoptique différents, chacun avec sa propre spécificité. La deuxième est qu'il n'existe pas de modèle qui relie le design de la caméra à ses propriétés optiques d'acquisition et qui puisse guider le concepteur dans sa tâche. Cette thèse répond à ces observations en proposant un modèle optique du premier ordre pour représenter n'importe quel appareil d'acquisition plénoptique. Ce modèle abstrait une caméra plénoptique par un réseau équivalent de caméras virtuelles existant en espace objet et qui effectue un échantillonnage identique de la scène. Ce modèle est utilisé pour étudier et comparer plusieurs caméras plénoptiques ainsi qu'un microscope plénoptique monté en laboratoire, ce qui révèle des lignes directrices pour la conception de systèmes plénoptiques. Les simulations du modèle sont aussi validées par l'expérimentation avec une caméra et le microscope plénoptique.


  • Résumé

    Light field imaging is often presented as a revolution of standard imaging. Indeed, it does bring more control to the user over the final image as the spatio-angular dimensions of the light field offer the possibility to change the viewpoint and refocus after the shot and compute the scene depth map.However, it complicates the work of the optical designer of the system for two reasons. The first is that there exist a multitude of different light field acquisition devices, each with its own specific design. The second is that there is no model that relates the camera design to its optical properties of acquisition and that would guide the designer in his task. This thesis addresses these observations by proposing a first-order optical model to represent any light field acquisition device. This model abstracts a light field camera as en equivalent array of virtual cameras that exists in object space and that performs the same sampling of the scene. The model is used to study and compare several light field cameras as well as a light field microscope setup which reveals guidelines for the conception of light field optical systems. The simulations of the model are also validated through experimentation with a light field camera and a light field microscope that was constructed in our laboratory.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.