Les mots-valises en espagnol

par Louopou Rose Tokpa

Thèse de doctorat en Études ibériques et ibéro-américaines

Sous la direction de Federico Bravo.

Soutenue le 12-12-2018

à Bordeaux 3 , dans le cadre de École doctorale Montaigne-Humanités (Pessac, Gironde) , en partenariat avec AMERIBER-Amérique latine, Pays ibériques (Pessac, Gironde) (laboratoire) .

Le président du jury était Isabelle Bouchiba-Fochesato.

Le jury était composé de Federico Bravo, Bernard Darbord, Odile Lasserre Dempure, Landry Roland Koudou.

Les rapporteurs étaient Bernard Darbord.


  • Résumé

    L'objet de notre travail porte sur les mots-valises. En effet, les résultats des études de la sémantique et de la lexicologie structurales ont démontré qu'il n'y a de signe qui ne soit dérivé d'un autre signe et donc de création lexicale qui ne soit le rappel de structures déjà existantes. Au cœur de la réflexion sur la motivation du signe, le mot-valise représente le mot saisi dans sa totalité et dans sa segmentalité. Pour comprendre la technique d'agencement qui aboutit à la formation des mots, Alain Finkielkraut explique qu'il faut transgresser la linéarisation du signe en récitant à l'envers sa leçon de parole. Le mot-valise prend au sérieux cette hypothèse car en réalité les mots contenus dans le dictionnaire ne sont que des morceaux errants d'un lexique inconnu. Désormais, le mot n'est plus un groupe de son correspondant à un sens, un véhicule passif porteur d'un signifié comme l'enseignent les dictionnaires et la vieille grammaire. C'est pourquoi, Freud et Saussure on bien chacun démontré par une voie qui lui est propre, qu'à travers le mécanisme du lapsus, le sens peut aussi s'appréhender par métanalyse pour l'un, et par dérivation anagrammatique pour l'autre. Ainsi, quelque soit le procédé, le mécanisme analogique reste toujours le même qui assure la fusion du son et du sens. Pour terminer, l'objet de cette thèse sera d'explorer dans le cadre d'une étude sémiologique, les mécanismes à l'œuvre dans la formation des mots-valises ainsi que les effets de sens et de style suscités par ce type de création.

  • Titre traduit

    Portemanteau words in Spanish


  • Résumé

    The focus of our work is on “portmanteau words”. Indeed, results of studies of semantics and structural lexicology have shown that there is no sign that is not derived from another sign and therefore of lexical creation which is not a reminder of already existing structures. At the heart of reflection on the motivation of the sign, a portmanteau word represents the sign grasped in its totality and its segmentality. To understand the technique of the arrangement that leads to the formation of words, Alain Finkielkraut, argues that it is paramount to transgress the linearity of the sign by reciting one’s speech lesson backwards. The portmanteau word considers this assumption seriously considering that in reality words contained in the dictionary constitute stray pieces of an unknown lexicon. Henceforth, a word is no longer a group of different sounds corresponding to a meaning, a passive vehicle carrying a signification as taught by the old grammar dictionary. This is why Freud and Saussure have clearly demonstrated in a peculiar way, that through the mechanism of the slip, the meaning of a word can also be understood by metanalysis for one, and by anagrammatic derivation for the other. Thus, whatever the process, the analog mechanism remains the same, ensuring the fusion of sound and meaning. Finally, the purpose of this thesis will be to explore, in the context of a semiological study, the mechanisms at work in the formation of portmanteau words as well as the effects of meaning and generated style by this type of creation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.