Les prédicats idéophoniques serbes : syntaxe et sémantique

par Tanja Milosavljević

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Irina Kor Chahine et de Dojčil P. Vojvodić.

Soutenue le 15-11-2018

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) , en partenariat avec Observatoire de Nice (établissement de préparation) , Bases, Corpus, Langage. UMR 7320 (Nice ; 2012-) (laboratoire) et de Bases, Corpus, Langage (UMR 7320 - UNS / CNRS) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marie Merle.

Le jury était composé de Jean-Marie Merle, Aleksandar Stefanović, Vladimir A. Plungian, Olivier Rizzolo.

Les rapporteurs étaient Aleksandar Stefanović.


  • Résumé

    Les prédicats idéophoniques serbes représentent une classe de mots très courante, surtout dans la langue orale. Ces mots, qui s'apparentent par leur forme morphologique des idéophones d'une part, et qui sont dotés d’une fonction prédicative de l'autre, sont souvent classés parmi les interjections. Cependant, leur fonctionnement n'est pas celui des interjections. Le présent travail de thèse propose une première investigation sur ces formes, encore très peu étudiées dans la langue serbe. La thèse commence par une définition de la classe des prédicats idéophoniques, leur rapport avec les interjections, les onomatopées et les verbes. La partie centrale est consacrée à l'étude syntactico-sémantique de chacun de 32 prédicats idéophoniques répertoriés en serbe moderne : dans la littérature, la presse et sur Internet. Une partie synthétique présente les réflexions plus générales sur les particularités phonologiques de ces formes, les spécificités de la réalisation de leurs composants et des constructions qu'elles intègrent, de même que les problèmes de la prédication et de la prédication seconde que posent certaines formes. Sont étudiées aussi les formes synonymes et les particularités de dérivation des verbes issus d'idéophones. Une analyse sémantique plus affinée permet de différencier les idéophones à sémantique très proche, qui se situent surtout dans le domaine de « tomber » ou dans celui de « frapper ». Une conclusion générale clôt la thèse en reprenant les résultats obtenus et fait quelques comparaisons avec le fonctionnement de ces formes en russe, ce qui permet de situer la présente étude dans une perspective typologique.

  • Titre traduit

    Serbian predicative ideophones : syntaxe and semantic


  • Résumé

    Serbian predicative ideophones represent a very frequent class of words in Serbian, especially in conversational language. These words that have a morphological form of the ideophone on the one hand and a predicative function on the other, are often classified as interjections. However, these words dont have a fonction of interjection.This thesis work proposes the first investigation of these words, that are still poorly studied in the Serbian language. The thesis begins with a definition of the class of predicative ideophones, their relation to interjections, onomatopeia and verbs. The central part is dedicated to the syntactico-semantic analyses of 32 predicative ideophones identified in modern Serbian language : in the literature, the press and on the Internet. A synthetic part presents the more general reflections about the phonological particularity of these forms, the specificity of the realization of their components and the constructions that these forms integrate, as well as the predicate and the second predication in some forms. Synonymous forms and derivation of verbs from ideophones are also studied. A more refined semantic analysis allows to differentiate ideophones of very close meaning, specially for the expression of « falling » or « hitting ». In the main conclusion are made some comparisons with the function of predicative ideophones in the Russian language. So the present study may be situated in a typological perspective.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.