Les faiseurs de notes : Pratiques professionnelles, identité sociale et mobilités des musiciens dans la Provence et les États pontificaux rhodaniens du XVIIIe siècle

par Aurélien Gras

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Stéphane Durand.

Le président du jury était Natacha Coquery.

Le jury était composé de Natacha Coquery, Simona Cerutti, Jean Boutier, Bernard Dompnier, Sylvie Granger, Patrick Taïeb.

Les rapporteurs étaient Natacha Coquery, Simona Cerutti.


  • Résumé

    Dans une société française d'Ancien Régime qui se pense essentiellement en termes d'étiquette sociale et qui aime à attribuer une place précise à chaque individu afin d'établir des hiérarchies, les musiciens apparaissent comme un groupe professionnel difficile à catégoriser. Ils vivent des réalités très diverses en fonction des profils, depuis l'organiste de la cathédrale jusqu'au violoniste qui anime une noce de quartier, en passant par le trompette municipal, le tambour militaire et le musicien de rue. L'incertitude qui entoure leur statut les rend idéals afin d'interroger le regard que porte la société moderne sur elle-même. La présente thèse se propose d'étudier ce groupe socio-professionnel dans une démarche prosopographique à l'intérieur d'une zone géographique large qui englobe la Provence et les États pontificaux rhodaniens au XVIIIe siècle. Trois axes principaux guident nos réflexions sur les musiciens : les pratiques professionnelles du groupe, l'identité sociale qui façonne et définit ses membres, et les mobilités qui les caractérisent, aussi bien sociales que spatiales. Interdépendants, ces trois thèmes se mêlent et s'influencent constamment.

  • Titre traduit

    Professional practices, social identity and mobilities of the musicians in Provence and Comtat in the 18th century


  • Résumé

    In the french Ancien Régime society, characterized by social etiquette and assigning specific positions to individuals so that hierarchies are established, musicians appear to form a professional group difficult to categorize. They experience many realities according to their profiles : the organist from the cathedral, the violinist enlivening a district wedding, the town trumpet, the military drum or the street musician. The uncertainty regarding their status make them an ideal population to study in order to examine the way modern society views itself. This thesis offers to study this socio-professional group with a prosopographic approach inside a large geographic area that encompasses Provence and the pontifical states of the Rhône in the 18th century. Our reflection on musicians follow three main guidelines : the professional practices of the group, the social identity that shapes and defines its members, and the spatial and social movements characterizing their distribution across the territory. These three themes are mutually dependent as they constantly blend and influence each other.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.